Zewski dans la région: «Nous pouvons attirer 5000 personnes»

Mikaël Zewski pourrait bien se battre dans ses...

Agrandir

Mikaël Zewski pourrait bien se battre dans ses terres prochainement. L'ancien ministre et maintenant homme d'affaires Yves-François Blanchet aimerait bien organiser un gala mettant en vedette le boxeur trifluvien.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(TROIS-RIVIÈRES) En parallèle avec les activités de sa nouvelle boîte Tag.media, Yves-François Blanchet planche ces jours-ci sur son projet de permettre à Mikaël Zewski de boxer dans sa région. L'ex-ministre a validé avec Zewski son intérêt, puis il s'est entretenu avec le président des Cataractes de Shawinigan, Roger Lavergne, qui possède une expertise de galas du noble art réussis en Mauricie.

Zewski est bien sûr très intéressé, mais il a confié sa préférence de monter sur le ring dans sa ville natale à Trois-Rivières, plutôt qu'à Shawinigan. Une avenue que ne rejette pas Blanchet, qui souhaite à tout prix éviter une énième guerre de clochers. «Ce n'est pas un projet ville contre ville, c'est le projet d'une région! Quand on va parler à Top Rank, ces gens-là connaissent très peu Shawinigan et Trois-Rivières. Alors que ça se passe dans une ville ou l'autre, il faut rallier la Mauricie», raconte Blanchet, qui a retenu deux sites potentiels.

«Il y a le stade Fernand-Bédard qui est intéressant même si ça implique plus de coûts, et il y a bien sûr le Centre Gervais Auto. Dans les deux cas, je veux que les Aigles et les Cataractes participent au projet. Le choix final du site serait évidemment influencé par la date du gala», ajoute-t-il.

Blanchet attend donc le retour d'appel du gérant de Zewski, Cameron Dunkin. C'est le candidat idéal pour servir d'entremédiaire avec les bonzes de Top Rank. D'ici là, Blanchet continue d'amasser des données sur un sport qu'il connaît de l'extérieur.

«J'ai aimé mes premières discussions avec le président des Cataractes, il m'a donné un ordre de grandeur pour un événement comme celui-là. Nous pouvons attirer 5000 personnes avec un gala de boxe mettant en vedette Mikaël Zewski. Maintenant, ce qu'il faut savoir, c'est si une telle foule est suffisante pour faire nos frais. C'est une question à laquelle je pourrai répondre après avoir parlé à l'agent de Mikaël, ainsi qu'aux dirigeants de Top Rank.»

Zewski, pour sa part, s'attend à rencontrer Blanchet dans les prochains jours. «On s'est parlé brièvement au téléphone, il doit me rappeler pour programmer une rencontre. Une fois cette étape passée, si c'est concluant, c'est clair que je vais prévenir mon agent que j'aimerais bien que ça fonctionne. Cameron est au courant que c'est l'un de mes rêves de me battre ici, je lui ai rappelé souvent. Mais là, c'est plus concret si le milieu est prêt à se mobiliser.»

Rappelons que le Trifluvien se prépare actuellement pour un combat de retour, qu'il doit disputer en octobre. À sa dernière sortie, en mai à Las Vegas, il avait perdu une décision unanime devant tout le gratin de l'industrie aux mains du Russe Konstantin Ponomarev (28-0, 13 k.-o.), qui a ainsi souillé sa fiche immaculée. Zewski aimerait venger cette première défaite en 27 sorties chez les pros dans sa cour arrière.

Partager

À lire aussi

  • Sports

    Pourquoi pas Décarie ou Bizier?

    Yves-François Blanchet espère attirer 5000 personnes avec Mikaël Zewski comme tête d'affiche. Si Patrice L'Heureux et David Cadieux ont pu remplir... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer