Les Aigles mettent fin à leur horrible séquence

Un circuit de trois points de Steve Brown... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Un circuit de trois points de Steve Brown (à droite) en septième manche a permis aux Aigles de remporter un premier match après huit sorties infructueuses.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Ryan Bollinger a bien lancé, Steve Brown a joué son rôle de meneur en attaque à merveille et les Aigles ont évité l'affront d'un troisième balayage de suite, sauvant les meubles en gagnant 7-6 face aux Miners, à Trois-Rivières devant 1616 fidèles, qui ont enfin pu quitter le stade Fernand-Bédard avec le sourire accroché au visage.

Brown a donné les devants aux siens à l'aide d'un circuit de trois points au champ centre, tout juste en-dessous du tableau indicateur. 

C'était son premier coup sûr de la série, son premier circuit depuis le 26 juillet.

«Ce n'était pas le coup sûr qu'on recherchait en particulier. Par contre, je dirais que c'était le genre de match dont nous avions besoin pour nous relancer. Peu importe qui a produit les gros points, il fallait faire quelque chose», soumettait le héros de la rencontre, plus tard dans le vestiaire.

«Si on peut continuer comme ça sur la route, on va se donner une chance pour le reste de la saison.»

Crise de coeur évitée

La claque de Brown propulsait les Aigles en avance 7-4, mais les Miners, tenaces, n'ont jamais abdiqué. Après avoir été muselés par le releveur Kaohi Downing en huitième, les visiteurs ont ébranlé Philippe-Alexandre Valiquette lors de leur dernier tour au bâton.

Après un coup sûr de Ryan Matthews, l'ancien des Jackals et des Champions Jon Talley a rétréci l'écart à un point grâce à un circuit, le troisième dans le match. Matthews avait aussi réussi la longue balle, en troisième, contre Bollinger.

Avec une marque de 7-6, Sussex a placé deux coureurs sur les sentiers, mais la défensive des locaux a mis un terme au débat (et à une séquence de huit défaites) avec un double jeu 6-4-3.

«Si la balle passait derrière Pedro (Lopez, l'arrêt-court), je pense que je tombais dans l'abris», a lancé un gérant Pierre-Luc Laforest visiblement soulagé.

Alors que Valiquette connaissait des ennuis, les joueurs du champ intérieur sont venus à sa rencontre deux fois plutôt qu'une. Or, le groupe a su s'en sortir ensemble, sans que les entraîneurs n'aient à s'en mêler.

«Valiquette, c'est un bulldog. Il avait juste besoin de récupérer, on n'avait pas d'affaire à aller sur le terrain», soutenait Laforest, à propos de celui qui a préservé la 30e victoire des Oiseaux. Le gain rapproche les Aigles du quatrième rang, toujours détenu par Ottawa, mais dont l'avance a fondu à deux parties.

Le mystère de la première manche

Comme c'est souvent le cas cette année, les Aigles ont fait preuve de générosité en début de match. Le voltigeur de droite Sasha Lagarde a réalisé un bijou défensif en plongeant pour priver Matthews d'un coup sûr, mais Brady Wilson est parti du troisième pour ouvrir la marque.

Les Aigles concédaient du coup un 52e point en première manche.

Ils sont toutefois revenus plus forts par la suite. Javier Herrera a d'abord fait marquer Craig Hertler (trois buts sur balles, autant de points marqués et un coup sûr hier), tandis que la balle à double-jeu de Brown a poussé Lopez au marbre.

Les Miners ont profité d'une erreur du troisième-but Daniel Mateo dès le tour suivant pour inscrire deux autres points, puis Matthews a procuré une avance de 4-2 aux siens.

Hertler a rétréci l'écart en cinquième, encore grâce à Herrera, puis Jose Cuevas a marqué sur un mauvais lancer du releveur Jordan Remer, venu en relève à Matt Sommo.

C'est toutefois Josh Mueller qui a offert le fameux tir bon pour un circuit à Brown. Les releveurs des Aigles ont donc eu l'avantage sur ceux de Sussex. Ils ont ainsi préservé la victoire de Bollinger

(7 ml, 5 cs, 5 rab), sa septième de la campagne.

Carnet de notes

Au Championnat canadien junior de balle rapide, l'Express de Saint-Léonard-d'Aston a vaincu Terre-Neuve-et-Labrador 8-7, hier, en ouverture du tournoi du côté de Napanee en Ontario. Les Centricois menaient 7-0 face au club hôte en troisième dans leur deuxième match, qui devra être poursuivi aujourd'hui en raison de la pluie...

Lors du Défi Triple Jeu tenu au stade des Capitales et organisé par Baseball Québec samedi, plusieurs joueurs de la Mauricie ont su se distinguer lors des épreuves individuelles qui consistaient à courir, frapper et lancer. Maxime Frignon (4-5 ans), Lucas Zaryczny (6-7 ans), Anthony Samson (atome A), Alizée Gélinas (moustique féminin), Nicolas Paquin (bantam A et AA), Maelie Gélinas (bantam féminin) et Gabriel Normand (midget A) ont tous remporté des médailles à la suite de leurs prestations.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer