Blanchet veut attirer Zewski... à Shawinigan!

Mikaël Zewski... (Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste)

Agrandir

Mikaël Zewski

Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(SHAWINIGAN) Le rêve de Mikaël Zewski de se battre devant ses parents et amis pourrait peut-être se réaliser. Mais pas nécessairement à Trois-Rivières!

Le Nouvelliste a en effet appris que l'ex-ministre Yves-François Blanchet souhaite attirer le boxeur trifluvien à Shawinigan, idéalement au Centre Gervais Auto où il pourrait compter sur l'expertise des Cataractes dans ce projet.

«Je ne suis pas totalement fermé à ce que ça se passe à Trois-Rivières mais en ce moment, je suis davantage implanté à Shawinigan. On aurait accès à un centre multifonctionnel de première qualité, les Cataractes pourraient donner un coup de main. Bref, je compte m'entretenir avec le clan Zewski dans un avenir rapproché pour explorer différentes possibilités. »

Blanchet, qui vient de créer sa propre boîte de communication, TAG.média, en serait à ses premiers pas dans l'univers de la boxe. Mais il rappelle que dans son ancienne vie, il était le complice d'Éric Lapointe. «Monter des spectacles, j'ai fait ça quelques fois! Et si j'ai besoin de partenaires pour me lancer, je connais assez bien Jean Bédard et Yvon Michel. C'est un dossier qui m'intéresse beaucoup.»

Rappelons que Zewski a confié à l'intérieur de ces pages en début de semaine qu'il caressait le rêve d'obtenir un combat revanche face au Russe Konstantin Ponomarev (28-0, 13 K.-O.), qui a souillé sa fiche immaculée à la fin mai. Le boxeur professionnel trifluvien veut d'abord réaliser un combat de retour en septembre ou octobre avant de défier à nouveau Ponomarev, et il aimerait beaucoup que ce deuxième rendez-vous entre deux coqs de l'écurie américaine Top Rank soit présenté sur ses terres.

La Mauricie a été le théâtre de deux galas fort courus en 2006, mettant chaque fois en vedette le Shawiniganais Patrice L'Heureux et le Trifluvien David Cadieux. Cadieux avait stoppé L'Heureux au septième round lors du premier duel présenté à l'aréna Jacques-Plante en mai. Six mois plus tard, au Colisée de Trois-Rivières, Cadieux s'imposait à nouveau, cette fois par décision unanime après 10 assauts. Chaque fois, le titre canadien des poids lourds était à l'enjeu. Fait intéressant, l'actuel président des Cataractes, Roger Lavergne, avait été l'un des promoteurs du gala à l'aréna Jacques-Plante.

Partager

À lire aussi

  • Sports

    Pourquoi pas Décarie ou Bizier?

    Yves-François Blanchet espère attirer 5000 personnes avec Mikaël Zewski comme tête d'affiche. Si Patrice L'Heureux et David Cadieux ont pu remplir... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer