Une médaille du courage signée Alex Genest

Alex Genest (à droite) a bien failli rater... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Alex Genest (à droite) a bien failli rater les Jeux panaméricains en raison d'un débalancement d'hormones, mais mardi, il était tout sourire au fil d'arrivée du 3000 m steeple-chase.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
La Presse Canadienne
North York

Une médaille d'argent, c'est exactement ce qu'il fallait à Alexandre Genest pour retrouver le sourire.

La fierté de Lac-aux-Sables en Mauricie a poursuivi son ascension, après une année très difficile, en décrochant la deuxième place de l'épreuve du 3000 mètres steeple (obstacles), mardi soir, derrière son compatriote canadien Matt Hughes au stade d'athlétisme panaméricain.

«Nous voulions réaliser le doublé, alors Matt et moi avons atteint notre objectif. Ça n'avait pas vraiment d'importance qui l'emportait, tant que c'était un Canadien», a déclaré Genest, visiblement heureux.

Hughes, le détenteur du record canadien, l'a emporté en huit minutes et 32,18 secondes, devant le Québécois en 8:33,83. L'Américain Cory Leslie a complété le podium en 8:36,83. Après la compétition, Genest flottait littéralement sur un nuage.

«Franchement, d'où je suis passé en 2014 - en burnout pendant quatre mois, de mai à septembre - à parler d'une médaille d'argent aujourd'hui, le chemin parcouru est, à mon sens à moi, énorme», a-t-il confié, particulièrement ému.

«Ça fait vraiment du bien au moral, et ça montre aussi que je fais la bonne chose à l'entraînement, a-t-il ajouté. Rien ne peut jeter de l'ombre là-dessus.»

Même pas le fait que les États-Unis, les principaux rivaux des Canadiens sur la scène panaméricaine, avaient délégué leurs réservistes dans la Ville reine.

«Les États-Unis ont envoyé leur équipe «B» pour cette course, et je m'attends à ce que leur équipe «A» puisse prétendre à une médaille aux Mondiaux (à Pékin en août), donc oui, c'était un gros avantage, a-t-il convenu. Mais vous savez quoi? Il faut quand même la courir cette course, et finir devant eux. C'est ce que nous avons fait.»

Encore ralenti par sa santé

Trois fois champion canadien, 13e aux Jeux olympiques de Londres en 2012 et finaliste aux Championnats du monde en 2013 - une première pour un athlète québécois -, Genest a renoué avec la compétition cette année après un arrêt de quatre mois en 2014.

L'athlète âgé de 29 ans avait déjà confié que son incapacité à se qualifier pour les Jeux du Commonwealth à Glasgow en 2014 avait été la goutte qui avait fait déborder le vase. Un psychologue lui avait alors diagnostiqué un problème d'épuisement professionnel, à la limite de la dépression.

Genest considérait sa présence aux Jeux panaméricains comme un premier pas vers une éventuelle deuxième participation aux Jeux olympiques, en 2016. Mais il en a fallu de peu pour que son retour à la compétition soit interrompu par - encore - un problème de santé.

«J'ai souffert d'un débalancement d'hormones il y a un mois environ, donc ç'a fait baisser mon niveau de testostérone, a-t-il expliqué. En conséquence, j'ai ressenti beaucoup de fatigue. Il a donc fallu que je prenne du repos et que j'ajuste mon entraînement. Je ne suis donc pas où je voudrais être en ce moment, mais c'est vraiment fantastique d'avoir pu réaliser cette performance aujourd'hui.»

Genest n'a toutefois pu abaisser son meilleur chrono cette saison, qui est de 8:24,84. Mais ça semblait être le dernier de ses soucis.

«Même après mon meilleur temps cette saison, j'ai eu de petits problèmes de santé, a-t-il rappelé. Donc, d'être là et de pouvoir revenir encore une fois, ça montre que je suis capable d'un peu de tout. (...) Malgré ça, je sais que je dois encore améliorer certaines choses, mais je vais prendre mon résultat aujourd'hui et bâtir là-dessus.»

Genest, qui a déménagé à Guelph en 2009 pour s'entraîner avec l'un des meilleurs clubs d'athlétisme au Canada, le Speed River Track and Field Club, aura donc l'occasion de démontrer où en est rendue sa progression aux Championnats du monde d'athlétisme, qui se dérouleront du 22 au 30 août au Stade national

de Pékin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer