Munoz menotte encore les Capitales

Luis Munoz a de nouveau été très convaincant... (PHOTO: LE SOLEIL)

Agrandir

Luis Munoz a de nouveau été très convaincant sur la butte, lundi à Québec.

PHOTO: LE SOLEIL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Pour une deuxième fois de suite en juillet, Luis Munoz avait le numéro des Capitales de Québec. Le vétéran droitier a lancé un match complet de huit coups sûrs, lundi soir devant 2299 spectateurs au Stade municipal, à l'occasion d'une victoire de 6-1 des Aigles de Trois-Rivières.

Et il a fallu attendre jusqu'en fin de neuvième manche pour voir les Capitales briser son jeu blanc, un double de Will Walsh - encore lui - produisant l'unique point des locaux contre son ancienne formation. Pour le reste, Munoz a été imbattable.

Et pendant ce temps, ses coéquipiers Jose Cuevas et Kyle Lafrenz s'occupaient de l'attaque des visiteurs. Le premier a produit deux points à l'aide d'un triple et d'un circuit en solo, tandis que le second a porté le match hors d'atteinte pour l'adversaire grâce à une longue balle de trois points en début de huitième.

«Ça fait deux matchs identiques qu'il lance contre nous. Il nous domine complètement, on n'a pas encore trouvé de solutions contre lui. La bonne nouvelle, c'est qu'on n'a pas à l'affronter [mardi] et mercredi», a résumé le gérant des Capitales, Patrick Scalabrini, à propos de Munoz.

Les Capitales n'ont pas été trop menaçants dans cette rencontre disputée sous le vent. À quelques reprises, la défensive des Aigles a réussi de beaux jeux et des appels serrés - mais justes - ont tourné à la faveur des visiteurs, dont l'avance de 3-0 acquise en quatrième n'a jamais été en danger.

Comme sur ce coup en flèche de Kalian Sams au champ centre, en quatrième, où il a été retiré au deuxième but à la suite d'un relais du voltigeur en essayant de convertir un long simple en double. «Ça paraissait mal, mais il s'est enfargé en contournant le premier but. Nous avons quand même frappé la balle d'aplomb à quelques occasions. Leur circuit de trois points en donne l'impression, mais on n'a pas été surclassé», a estimé Scalabrini.

Fermer la porte

Ils ont plutôt été menottés par Munoz, qui n'a donné que huit coups sûrs, tout en retirant six frappeurs au bâton. «C'est bon de le voir lancer un gros matchs et de fermer la porte après une défaite comme celle de [dimanche]. Ça fait trois départs de suite qu'il s'impose, c'est un vétéran, on mise beaucoup sur lui. Nous avons aussi réussi quelques gros coups sûrs qui leur ont fait mal, mais le circuit de Kyle nous a permis de relaxer. Surtout contre une équipe comme les Capitales, qu'on a vu revenir de l'arrière pendant des années. Pour nous, maintenant, c'est le temps de se démarquer. Il faut jouer à la hauteur de notre talent et gagner des séries», a commenté le gérant des Aigles, Pierre-Luc Laforest.

Le lanceur gaucher Mark Hardy (4-3) a concédé trois points, six coups sûrs et trois buts sur balles en 6,2 manches pour encaisser le revers.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer