Les Aigles blanchissent Garden State

De retour à Trois-Rivières après avoir représenté la... (François Gervais)

Agrandir

De retour à Trois-Rivières après avoir représenté la Colombie aux Jeux panaméricains, Steve Brown a claqué deux coups sûrs hier face à Garden State.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les Grays de Garden State (2-14) ont-ils les atouts et la profondeur pour gagner plus de deux matchs dans la Ligue Can-Am d'ici le début du mois de septembre? Chose certaine, les Aigles de Trois-Rivières (22-25), eux, ont leur numéro.

Non seulement les Trifluviens ont-ils gagné les trois premiers matchs de la série de cinq, ils ont dominé les visiteurs chaque fois. Après des gains de 5-1 et 8-1 la veille, les hommes de Pierre-Luc Laforest ont réalisé leur cinquième blanchissage de la saison, hier, en route vers un gain de 5-0 devant un peu plus de 1400 personnes au stade Fernand-Bédard.

Les Aigles remportaient ainsi un troisième match de suite, un cinquième à leur domicile, où ils sont sortis vainqueurs 16 fois en 24 occasions jusqu'ici.

Trop souvent cette année, le lanceur Mike Bradstreet a été abandonné par sa défensive ou son attaque. Non, il n'a pas toujours démontré la même vigueur que l'an dernier sur le monticule, mais il ne méritait pas non plus une fiche de 2-6.

À l'instar de ses deux premières victoires, l'ex porte-couleurs de l'Université du Rhode Island a lancé pendant sept manches, n'accordant aucun point mérité et à peine trois coups sûrs aux Grays.

Pendant ce temps, tous les frappeurs des Oiseaux contribuaient à l'effort offensif. Simon Gravel et Sasha Lagarde ont parti le bal en troisième en claquant des simples, puis Jose Cuevas les a poussés au marbre grâce à un coup d'un but opportun.

À la manche suivante, Eric Grabe a expédié l'offrande du lanceur partant Aaron Weisberg de l'autre côté de la clôture du champ gauche. La balle a été frappée avec aplomb et a traversé de justesse la clôture, pour le troisième circuit du Floridien.

Jon Smith et Craig Hertler ont produit les deux derniers points d'assurance de l'équipe, qui a largement dominé au chapitre des coups sûrs (12 contre 4).

En contrôle

«On frappe bien. Si ça peut nous donner du momentum pour la prochaine série contre Québec, tant mieux! Bradstreet a encore une fois gardé ses tirs bas, mais il était vraiment en contrôle. C'était le fun aussi de voir tous les frappeurs participer au festival offensif. Ça nous prend de la profondeur pour aller loin.»

Dans l'autre camp, le gérant Eric Pierzchala ne cherchait pas d'excuses pour expliquer ce huitième revers consécutif. 

«On met beaucoup de pression sur nos lanceurs ces temps-ci. Il n'y a rien d'excitant dans notre jeu. Certains joueurs devront en donner plus, sans quoi on effectuera des changements. En ce moment, nous évaluons si certains d'entre eux sont en mesure d'évoluer à ce niveau.»

Des nouveaux,

des départs

Will Walsh et Jordan Cote n'auront fait que passer à Trois-Rivières. Le voltigeur et le releveur droitier ont été libérés hier pour faire place à un petit nouveau, le gaucher Andrew Jessup.

L'expérience dans les rangs professionnels de ce dernier se limite à une dizaine de matchs il y a deux ans dans la United League Baseball, un circuit inférieur à la Can-Am.

Jessup a lancé la huitième manche hier, retirant deux frappeurs sur des prises en plus d'accorder trois buts sur balles. «Il a un bon bras, mais peu d'expérience. Il semblait nerveux ce soir, sauf qu'on va lui redonner du temps de jeu d'ici la fin de la semaine.»

Les Aigles avaient besoin d'un deuxième releveur gaucher, depuis la retraite annoncée de Jeff Lorick.

Carnet de notes

De retour dans la formation après avoir essuyé cinq revers en autant de parties avec la Colombie aux Jeux panaméricains de Toronto, Steve Brown a placé la balle en lieu sûr à deux reprises. Il a

atteint les sentiers au moins une fois à ses 14 derniers matchs à domicile...

Appelé en relève en neuvième manche, Jadd Schmeltzer disputait un 40e match avec les Aigles... Le nouveau-venu Javier Herrera pourrait arriver à temps pour la partie de ce soir, si son transfert se déroule comme prévu. Ce dernier n'a joué qu'à Rockland en raison du visa de travail...

Charles Gillies (1-3, 3,95) sera envoyé au monticule pour le quatrième épisode.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer