Les Aigles Plante Sports en redemandent

Les Aigles ont signé trois autres victoires en... (PHOTO: ANDRÉANNE LEMIRE)

Agrandir

Les Aigles ont signé trois autres victoires en fin de semaine à domicile.

PHOTO: ANDRÉANNE LEMIRE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Trois-Rivières) Récolter 30 victoires au cours d'une saison dans la Ligue de baseball junior élite du Québec représente déjà un accomplissement digne de mention. Y parvenir avant la mi-juillet, c'est tout simplement phénoménal. Ça prend un club spécial, comme celui des Aigles Plante Sports cuvée 2015.

Confrontés aux Diamants de Québec samedi, puis aux Ducs de Longueuil dans le cadre d'un programme double dimanche, les joueurs de Trois-Rivières ont porté leur séquence de gains consécutifs à 27, battant au passage la marque de 25 victoires de suite appartenant à la puissante machine des Aigles 1984.

Après s'être imposés 1-0 samedi au stade Fernand-Bédard face à leurs plus proches poursuivants au classement, les Oiseaux ont vaincu les Ducs par des pointages de 3-1 et 6-2, dimanche après-midi. Ils tiraient d'ailleurs de l'arrière 0-2 dans le second rendez-vous, mais une poussée de six points en cinquième manche leur a permis de poursuivre l'improbable séquence dont tout le monde parle depuis quelques semaines dans le monde du baseball au Québec.

«On a puisé dans l'énergie qui nous restait», souriait Rémi Doucet, le général de cette troupe quasi parfaite depuis le début de la campagne (30-2, pourcentage d'efficacité de ,938).

En fait, ça va si bien dans l'entourage des Aigles en ce moment qu'on planche déjà sur un projet dont personne ne parle habituellement avant le début des vacances de la construction: le championnat de saison. Avec les deux victoires de dimanche, le chiffre magique est de 11. 

Le dernier championnat de saison de la concession remonte à 2007. À l'époque, les Aigles avaient enregistré 35 triomphes en 50 joutes pour une moyenne de ,700. 

Il reste encore 18 matchs au calendrier actuel.

Fin de semaine mémorable

Devant la plus belle foule de la saison au stade pour du baseball junior, Aigles et Diamants se sont livré une bataille épique samedi soir. Les deux meilleures formations de la section Financière Sun Life n'ont pas cédé un pouce de terrain à l'adversaire. C'est finalement un double de Raphaël Gladu qui a fait la différence, poussant Francis Désilets du premier but vers le marbre.

Sur le monticule, Jean-François Dionne n'a permis que quatre coups sûrs en sept manches. En fin de match, les Diamants menaçaient avec deux joueurs en position de marquer et un seul retrait, mais Dionne a su se tirer d'impasse.

Dimanche, malgré la chaleur, l'humidité et la victoire dramatique de la veille, les Aigles sont demeurés parfaits depuis le 24 mai. Kévin Bergeron a été fumant en lançant un match complet d'un seul point, pendant que ses coéquipiers profitaient de leurs chances en début de rencontre.

Dans le second épisode, les Ducs croyaient bien avoir les Aigles dans la câbles avec une avance de 2-0, mais six points en cinquième manche ont tout changé. 

«On en a inscrit cinq et il n'y avait toujours pas de retrait, souligne Doucet. Cette fois, Bergeron s'est manifesté en claquant un solide double bon pour deux points. C'était plus difficile pour lui depuis deux ou trois matchs au bâton, alors nous étions très heureux de cette claque. Les gros coups sûrs, on trouve toujours un moyen d'aller les chercher.»

Les Aigles tenteront de prolonger leur conte de fées demain, à Repentigny contre le Royal (15-14).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer