Les Aigles battent les Capitales 12-11 en 11e manche

Les amateurs présents au stade Fernand-Bédard ont eu... (Photo: Émilie O'Connor)

Agrandir

Les amateurs présents au stade Fernand-Bédard ont eu droit à un match fertile en rebondissements, lundi soir, à l'instar de cette séquence où le joueur des Capitales a évité de justesse le receveur des Aigles pour finalement toucher à la plaque.

Photo: Émilie O'Connor

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les Aigles ont retrouvé le sentier de la victoire de la plus spectaculaire des façons... et face à leurs plus grands rivaux de surcroît!

Eric Grabe a poussé Kyle Lafrenz au marbre en fin de onzième pour permettre aux Trifluviens de s'imposer 12-11 contre les Capitales de Québec, lundi soir au stade Fernand-Bédard.

Les Capitales semblaient se diriger vers un gain de 11-8 en fin de neuvième, mais Pedro Lopez a claqué son premier circuit de la saison, quelques instants avant que Grabe ne joue les héros en prolongation.

Le numéro 8, co-vedette du match avec Lopez, jubilait après la partie.

«On n'a jamais abandonné, s'exclamait-il alors que les partisans continuaient à manifester leur joie. On a bataillé dur, les gars y croyaient encore en neuvième. C'est incroyable!»

«Pedro s'amuse dans l'abri depuis le début de la campagne, il dit qu'il va finir par frapper un circuit. Voilà, c'est fait, il a réussi! On a connu des moments difficiles dernièrement, mais ce soir, nous avons eu droit à un bel effort collectif. On méritait de gagner.»

Le match a pris fin après 23 h, mais personne n'avait envie de dormir dans le camp des Oiseaux.

Dès les premiers lancers, on savait que cette rencontre serait spéciale. Les Capitales ont inscrit trois points dès la manche initiale, dont un sur un appel controversé de l'officiel au marbre Brandon Johnson, qui a déclaré Alexei Bell sauf alors qu'il ne semblait pas avoir touché à la plaque pour inscrire le deuxième point des Capitales.

Mais l'attaque des Aigles a répliqué dès le tour suivant avec quatre points pour aider le lanceur Charles Gillies. Contre le partant de Québec Derrick Penilla, Steve Brown a expédié la balle de l'autre côté de la clôture pour faire 4-3.

Penilla a quitté le monticule peu de temps après, le gaucher semblant être incommodé par une blessure à l'épaule. On ne l'a pas revu. Imaginez, la longue relève des Capitales a commencé son travail en fin de première!

Le match de ping-pong s'est poursuivi en deuxième alors que Québec a repris l'avance 5-4 grâce à un simple de deux points de Bell, mais Jon Smith, des Aigles, a ramené les deux clubs à la case départ quelques minutes après.

Les Capitales ont fait 6-5 en quatrième, mais les Aigles se sont retrouvés en position avantageuse à leur huitième tour, au cours duquel ils ont inscrit quatre points. Québec a empêché Alex Kreis de récolter le sauvetage en neuvième et c'était 11-8 au dernier tour des Aigles. Pedro Lopez a alors claqué son circuit de trois points, quelques minutes avant que Grabe ne vienne sceller l'issue d'un match dont les 2063 partisans se souviendront longtemps!

Carnet de notes

À court d'effectifs en raison des blessures et de trois joueurs partis aux Jeux panaméricains, les Capitales avaient fait appel à un joueur de la Ligue de baseball majeur du Québec pour compléter leur alignement. Luis Argumedes, des Expos de Sherbrooke, a d'ailleurs remplacé le voltigeur Kalian Sams quand celui-ci s'est blessé au champ extérieur, après une collision avec Bell...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer