Taekwondo: Viviane Tranquille championne canadienne

Pendant que Marc-Antoine Cajolet-Caceda remportait la médaille d'argent...

Agrandir

Pendant que Marc-Antoine Cajolet-Caceda remportait la médaille d'argent au championnat canadien, Viviane Tranquille, elle, s'imposait comme la meilleure taekwondoïste dans sa catégorie au pays.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Viviane Tranquille incarne l'un des plus beaux espoirs du Québec en taekwondo. Déjà championne provinciale, l'athlète de Champlain a mérité rien de moins que le titre canadien, cette fin de semaine à Montréal, dans le cadre du plus prestigieux tournoi national de la WTF (Fédération mondiale de taekwondo).

Après avoir vaincu sa principale rivale par un écart de 12 points d'entrée de jeu, la protégée de Tommy Boisvert a poursuivi son parcours parfait en s'imposant dans deux autres combats. Elle a notamment gagné la finale 9-1 devant Amely Henri.

C'est donc avec une déconcertante facilité que l'étudiante de l'Académie les Estacades a accédé à la première marche du podium. Du coup, Tranquille a confirmé sa place aux Jeux panaméricains junior prévus au Mexique, en septembre. De quoi l'encourager dans son rêve olympique.

«Viviane se frottait à de grandes athlètes dans sa catégorie, certaines ont déjà remporté le titre canadien dans les années passées», faisait remarquer non sans fierté l'entraîneur Boisvert.

Quant à Marc-Antoine Cajolet-Caceda, également du club Performance, il est rentré à la maison avec la médaille d'argent autour du cou, ratant de justessesa qualification pour intégrer l'équipe canadienne. Il n'a perdu qu'un seul combat, face au champion en titre, et ce par quelques points.

Aussi présent dans la métropole, Jacob Roy, inscrit dans la classe cadette, a gagné bon nombre de duels sans équivoque, mais encore là, cela n'a pas été suffisant pour monter sur le podium. Roy a néanmoins connu une saison très encourageante sur le circuit élite. S'il s'était imposé à Montréal, il aurait pu prendre part au Championnat du monde cadet de taekwondo, en plus d'aller au Mexique.

Les trois taekwondoïstes avaientété sacrés champions québécois plus tôt dans l'année.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer