Gagné met la barre haut!

Gabriel Gagné, des Tigres de Victoriaville, a été... (La Tribune, Sébastien Lajoie)

Agrandir

Gabriel Gagné, des Tigres de Victoriaville, a été sélectionné au 36e rang par les Sénateurs d'Ottawa.

La Tribune, Sébastien Lajoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Turcotte, La Tribune
Le Nouvelliste

(Sunrise) Comme prévu, la deuxième ronde a été faste pour la LHJMQ samedi matin, avec sept joueurs réclamés entre les échelons 30 à 60.

Jérémy Roy a parti le bal en étant le tout premier choix de cette deuxième journée. Puis quelques rangs plus tard, au 36e échelon, c'était au tour de Gabriel Gagné de se voir offrir casquette et chandail, gracieuseté des Sénateurs d'Ottawa.

«Je suis vraiment content. J'avais un petit espoir de partir en première ronde, car tu ne sais jamais ce qui peut se produire, mais je suis très heureux de sortir en début de deuxième ronde. Ottawa, ce n'est pas trop loin de la maison! Et puis il y a quelques Québécois dans l'organisation, ça sera plus facile de m'adapter», soulignait l'attaquant de puissance des Tigres de Victoriaville, qui n'a pas peur de mettre la barre haut.

«J'espère me développer et ressembler à Corey Perry. J'aime son style de jeu. Je veux devenir un joueur qui a le même impact que lui!»

Nicolas Meloche a quitté les estrades quelques minutes plus tard grâce à l'Avalanche du Colorado, qui en ont fait le 40e choix de la cuvée. Meloche n'était pas surpris du tout de débarquer au pays de sir Patrick Roy. «Je sais que Patrick aime bien mon style de jeu depuis le midget AAA. J'avais eu de bonnes rencontres avec l'Avalanche, mon feeling était bon. Je souhaite faire ma place avec l'Avalanche d'ici trois ou quatre ans. Il y a d'excellents jeunes défenseurs dans l'organisation mais je vais travailler avec acharnement pour y arriver», proposait Meloche, qui sait parfaitement sur quel joueur de la LNH il veut se mouler.

«Je me compare à Brent Seabrook, un défenseur droitier qui est complet, avec une bonne touche de robustesse. Comme moi, le coup de patin n'est pas sa principale arme, mais il compense avec d'autres choses! C'est le genre de joueurs que je veux être.»

Daniel Sprong, pourtant pressenti comme un potentiel choix de première ronde, a pour sa part dû attendre jusqu'au milieu du deuxième tour pour trouver preneur. Ce sont les Penguins de Pittsburgh qui l'ont délivré d'une longue attente.

«Je n'avais aucun contrôle sur ce qui se passait aujourd'hui, j'avais fait mon travail cette saison puis dans les entrevues. J'avais eu deux entretiens avec les Penguins, je suis d'accord avec eux sur ce que j'ai à améliorer dans mon jeu. Je suis très heureux», assurait Sprong.

Son compagnon d'armes chez les Islanders de Charlottetown, Filip Chlapik, est débarqué sur le parquet deux choix plus tard, réclamé par les Sénateurs d'Ottawa. Les Bruins ont alors choisi Jeremy Lauzon (Huskies) au 52e rang, et Yakov Trenin a complété la récolte de la LHJMQ en deuxième ronde en devenant un Predators de Nashville au 55e rang.

Le circuit Courteau a donc vu 12 de ses patineurs être réclamés lors des deux premiers tours. En tout, 30 joueurs de la LHJMQ ont été choisis ce week-end en Floride.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer