Une Saint-Jean dignement célébrée pour les Aigles!

Après un premier match frustrant lundi, les Aigles... (Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste)

Agrandir

Après un premier match frustrant lundi, les Aigles ont eu du plaisir face aux Japonais dans les deux dernières rencontres de la série. Plus de 7000 personnes ont assisté aux trois duels cette semaine.

Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(TROIS-RIVIÈRES) Les Aigles ont été de bons hôtes pour les Japonais: escale à la cabane à sucre, visite guidée de Trois-Rivières et une victoire offerte sur un plateau d'argent dans le premier match d'une série de trois, lundi. Par contre, à partir de mardi soir, cette générosité a disparu, du moins sur le terrain!

Guidés par une attaque plutôt dégourdie et des lanceurs assez convaincants, les Aigles ont savouré deux gains de 10-4 et 6-1 en l'espace de 24 heures, ce qui leur permet de se réveiller ce matin au quatrième rang de la Ligue Can-Am, devant les Champions d'Ottawa. Quant aux joueurs étoiles de la Ligue de l'île de Shikoku, ils subissaient un neuvième revers en 13 sorties depuis leur arrivée en Amérique du Nord, dans le cadre de cet échange culturel et sportif avec les six formations de la Can-Am.

Après avoir claqué un opportun circuit de trois points à un moment critique mardi, Steve Brown a poursuivi sur sa lancée hier grâce à deux coups sûrs, en plus de produire un point et d'en marquer un. Il frappe désormais pour ,337, ce qui lui conférait, hier en fin de soirée, le cinquième rang dans le circuit Wolff pour la moyenne au bâton. Il connaît assurément ses meilleurs moments depuis qu'il porte l'uniforme rouge et blanc.

Mais Brown n'a pas été le seul artisan de cette autre belle victoire des Trifluviens. Daniel Mateo et Jose Cuevas, qui avaient connu un voyage catastrophique au Texas, ont chacun produit deux points. Ils ont également réussi trois coups sûrs.

«Les gars ont frappé lors des trois matchs, c'est rassurant, témoignait le gérant Pierre-Luc Laforest, beaucoup plus loquace au terme de ces confrontations que durant le périple texan. Ça va donner une bonne dose de confiance à tous nos frappeurs. On espère maintenant que Kyle Lafrenz les imite, car il le mérite, il travaille tellement fort.»

S'il ne s'impose pas autant qu'il le souhaiterait à la plaque, Lafrenz a contribué aux deux triomphes des Oiseaux. Dans cette série, il a épinglé plusieurs joueursdu Japon en tentative de vol. Devant lui, hormis Kevin Thomas lundi, les lanceurs ont également fort bien paru.

C'était hier l'entrée en scène de Charlie Gillies, un artilleur originaire de la Californie venu aider les Aigles il y a quelques jours, à la suite des blessures aux releveurs Philippe-Alexandre Valiquette et Jeff Lorick. Misant sur une dangereuse balle rapide avec beaucoup de mouvement, Gillies a oeuvré pendant sept manches et un tiers, espaçant quatre coups sûrs et ne concédant qu'un point mérité à Shikoku. Edilson Alvarez a complété son boulot. La veille, Matthew Rusch, bien que chancelant en certaines occasions, avait limité les dégâts face à des frappeurs qui parvenaient très souvent à toucher la balle.

«Gillies m'a impressionné. On le regardait depuis longtemps quand il jouait à Amarillo. C'est un lanceur fatiguant à affronter, d'autant plus que les Japonais sont habitués aux balles droites qui ne bougent pas trop. Des balles tombantes, même des gars comme Hideki Matsui dans les ligues majeurs ont de la misère à les négocier!»

Les Aigles tenteront de prolonger le plaisir lors du premier match face aux T-Bones de Kansas City, ce soir au stade Fernand-Bédard. Au total, les deux clubs s'affronteront à quatre reprises d'ici dimanche, au moment où Éric Gagné effectuera son retour au jeu. Les dirigeants des Aigles ont bon espoir de remplir le stade à sa pleine capacité.

CARNET DE NOTES

Pas moins de 7127 spectateurs ont assisté aux trois rencontres face à Shikoku. Les amateurs ont d'ailleurs apprécié le spectacle en applaudissant non seulement leur équipe favorite, mais celle des Japonais... Jeff Lorick, blessé à un oblique, est rentré chez lui à Atlanta afin de subir des traitements. Quant à Valiquette, les dirigeants ont bon espoir de le revoir en fin de semaine, ou en début de semaine prochaine.

louis-simon.gauthier@lenouvelliste.qc.ca

Partager

À lire aussi

  • Les Nippons à la cabane<strong></strong>

    Actualités

    Les Nippons à la cabane

    L'organisation des Aigles voulait en mettre plein la vue à leurs nouveaux amis japonais, souhaitant que ce court séjour en Mauricie reste gravé dans... »

  • Les Aigles l'emportent contre les Japonais <strong></strong>

    Sports

    Les Aigles l'emportent contre les Japonais 

    Les Aigles de Trois-Rivières ont vengé mardi soir au stade Fernand-Bédard leur défaite subie la veille contre l'équipe de l'Île de Shikoku, au Japon.... »

  • Une Saint-Jean dignement célébrée pour les Aigles!

    Sports

    Une Saint-Jean dignement célébrée pour les Aigles!

    Les Aigles ont été de bons hôtes pour les Japonais: escale à la cabane à sucre, visite guidée de Trois-Rivières et une victoire offerte sur un... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer