Des Cascades déjà enracinés

Les Cascades de la Ligue de baseball majeur... (Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste)

Agrandir

Les Cascades de la Ligue de baseball majeur du Québec font courir les foules à Shawinigan depuis le début de la saison, alors qu'une moyenne d'environ 200 spectateurs ont assisté aux six premiers matchs locaux.

Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(TROIS-RIVIÈRES) Au tiers de la saison, les Cascades Patrice Moreau Électrique n'ont remporté que deux matchs sur 12. Après un départ encourageant - deux victoires d'emblée avec un match sans point ni coup sûr de Steeve Dubé contre Coaticook - les Shawiniganais, comme bien des équipes d'expansion, peinent à suivre le rythme dans la Ligue de baseball majeur du Québec.

Mais ce n'est qu'une question de temps avant que les choses ne se replacent, estiment les dirigeants, qui ont dressé hier un beau bilan du premier tiers de la campagne. Car l'engouement pour le club est bien senti autant chez les partisans que du côté des partenaires d'affaires.

Plus de 1500 personnes ont assisté aux six rencontres au parc Optimiste du secteur Shawinigan-Sud. Les commanditaires ont répondu à l'appel lancé par les dirigeants il y a déjà quelques mois.

«Notre objectif de vente de billets de match pour toute la saison est déjà atteint. Nous sommes heureux de l'engouement», lance avec fierté le président Alain Boucher, soulignant au passage l'implication des gens d'affaires de Shawinigan.

«Plusieurs d'entre eux n'ont pas hésité à investir dans le plan de visibilité qu'on leur offrait dès l'annonce de la venue d'une équipe à Shawinigan. Ce sont des entreprises de chez nous qui font qu'il y a du baseball ici aujourd'hui.»

Sur le terrain, bien que les succès tardent à se manifester, Boucher et le directeur général, Jean-François Daneault, font remarquer que plusieurs matchs ont été serrés. Les Cascades en ont perdu trois par blanchissage.

«On en a échappé quelques-uns entre la cinquième et la septième manche, note Daneault. On s'attendait à une année un peu difficile, mais avec 200 spectateurs en moyenne par match et une bonne ambiance dans l'abris, nous avons beaucoup de plaisir. On sent également que les Cascades rayonnent au sein de notre baseball mineur à Shawinigan.»

Parmi les joueurs qui ont su tirer leur épingle du jeu, en plus de Dubé, Daneault ajoute des mentions honorables à l'arrêt-court Anthony Pelletier, un ancien produit du junior AA. Le lanceur latuquois Moises Pena, originaire de la République dominicaine, s'est quant à lui joint à la troupe de Patrick Bourbeau en fin de semaine passée. Il n'a pas lancé depuis deux ans, mais compte bien pouvoir épauler les Shawiniganais.

«Tous les gars sont des battants, des guerriers. Vincent Bourget montre l'exemple. Nous sommes confiants de redresser la barre et les Cascades sont là pour rester.»

Ils disputeront leur septième joute locale de la saison ce soir, dès 20 h, contre les Castors d'Acton Vale (5-4).

louis-simon.gauthier@lenouvelliste.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer