Le Lightning a confiance en ses moyens

Selon l'entraîneur du Lightning Jon Cooper, le gardien... (Photo: Associated Press)

Agrandir

Selon l'entraîneur du Lightning Jon Cooper, le gardien Ben Bishop se sentait beaucoup mieux après son retour devant le filet, samedi à Tampa. Il ne devrait pas rater la rencontre de la dernière chance, lundi soir à Chicago.

Photo: Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse Canadienne

Quand Jon Cooper a revu le cinquième match de la finale de la Coupe Stanley pendant le vol vers Chicago, il a pu constater de petites choses qui ont ajouté au poids de la défaite qui a poussé le Lightning de Tampa Bay au bord du précipice.

Ce qu'il a aussi pu voir, c'est une équipe qui continue de se battre malgré des blessures à des joueurs importants. L'attaquant Nikita Kucherov a quitté le match après être entré en collision avec le poteau, le gardien Ben Bishop a effectué un autre départ malgré la douleur et Tyler Johnson est demeuré dans la formation et a joué durant près de 18 minutes.

Le Lightning tire de l'arrière 3-2 à l'aube du sixième match face aux Blackhawks de Chicago, mais ne le comptez pas pour battu.

«Je ne pourrai jamais dire que nos gars ne donnent pas tout ce qu'ils ont, a déclaré Cooper hier. Oui, nous avons des blessés. Je suis certain qu'il y en a. Mais notre détermination est incroyable. Nous allons devoir trouver un moyen de s'en servir encore un peu. Ils vont le faire sans doute.»

Kucherov a fait le voyage avec l'équipe, et Cooper a affirmé qu'il était «en bien meilleure forme» que samedi lorsque son épaule a frappé le poteau. Cooper se demande si le Russe va être en mesure de disputer le sixième match, mais rien n'est certain.

Bishop, selon Cooper, se sentait beaucoup mieux après son retour devant le filet. Il ne devrait pas rater le prochain match.

Alors que les Blackhawks semblent être en santé, le Lightning en a pris pour son rhume récemment.

«Je ne crois pas qu'une équipe soit à 100 %, a commenté le défenseur Jason Garrison. Ce sont seulement des compétiteurs prêts à payer le prix. Personne ne veut être retiré de la formation.»

Le Lightning a fait face à l'élimination deux fois à l'étranger au cours des présentes séries et a battu les Red Wings de Detroit et les Rangers de New York.

«Nous avons été mis à l'épreuve dans chaque série jusqu'à maintenant, a commenté le défenseur Anton Stralman. Nous avons dû aller à New York alors que les chances étaient contre nous. Il n'y avait pas beaucoup de personnes qui croyaient en nous. Nous avons la foi dans cette équipe, dans le vestiaire.»

Il faut aussi considérer l'histoire récente. Cooper a déclaré que ses joueurs étaient déçus et «un peu frustrés» après la défaite de samedi. Si l'entraîneur pouvait mettre cette rage en bouteille, il le ferait.

«Notre équipe était fâchée, a-t-il dit. S'ils le sont demain soir, c'est ce que je veux. Ils ont du succès lorsqu'ils ont cette mentalité.»

Pour la première fois depuis 1971, la coupe Stanley se retrouvera dans l'amphithéâtre des Blackhawks de Chicago. L'équipe a remporté les grands honneurs sur la route en 2010 (Philadelphie) et 2013 (Boston), mais pourrait s'imposer devant ses partisans pour la première fois depuis 1938.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer