Ça va mal sur le monticule pour les Aigles

Jon Smith semble rétabli de sa blessure à... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Jon Smith semble rétabli de sa blessure à la cheville subie il y a un an. Il a disputé les quatre premiers matchs du voyage des Aigles au Texas, compilant des statistiques encourageantes en tant que frappeur désigné.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) La situation des lanceurs commence à inquiéter le gérant des Aigles de Trois-Rivières.

Au cours de ce premier week-end d'un voyage de dix jours au Texas, Pierre-Luc Laforest a vu trois de ses partants trébucher contre la formation d'Amarillo. Dimanche après-midi, Mike Bradstreet a accordé cinq points dans les deux premières manches et les Aigles ont perdu 8-2.

Puis, comme si ce n'était pas suffisant, deux des meilleurs releveurs de l'équipe, Jeff Lorick et Philippe-Alexandre Valiquette, ont subi des blessures.

Lorick, employé surtout en septième manche depuis le début de la saison, devrait s'absenter pour un mois. Il s'est étiré l'oblique. Quant à Valiquette, il a subi une blessure à l'avant-bras, hier, dans le dernier match au programme à Amarillo. Le Québécois venait de retirer deux adversaires sur des prises avant cette malchance. Jordan Cote a pris le relais sur la butte.

«Il ne pourra pas lancer dans la prochaine série [contre Laredo, dès ce soir]», soupirait Laforest, qui devait se débrouiller avec à peine quatre artilleurs dans l'enclos!

Du renfort

Pour pallier à ces pertes, les Aigles ont engagé un lanceur des Thunderheads d'Amarillo. Charlie Gillies, un droitier et ancien espoir des Tigers de Detroit, rejoindra le club aujourd'hui à Laredo, près de la frontière mexicaine. Les Trifluviens sont arrivés en ville au milieu de la nuit, après une balade en autobus d'environ neuf heures.

«Gillies aura sa chance comme lanceur partant à la place d'Edilson Alvarez, qui rejoindra l'enclos» explique Laforest, déjà un fan du nouveau-venu. «Sa moyenne de points mérités de 11,12 ne dit pas tout. Il a un bel arsenal de lancers et beaucoup de potentiel à 24 ans. J'ai hâte de le voir à l'oeuvre.»

Qu'à cela ne tienne, l'arrivée de Gillies ne réglera pas tout. Les Aigles ont toujours besoin d'un autre releveur. «C'est plate, parce que Valiquette lançait des rapides à 92, 93 milles à l'heure. Il se sentait bien, mais on ignore encore ce qui va se passer avec lui.»

De trop courtes apparitions

Mike Bradstreet a eu de la difficulté hier, comme en témoignent ses 12 coups sûrs accordés en seulement quatre manches et un tiers. Edilson Alvarez n'avait pas tant fait mieux vendredi en accumulant les comptes complets. Kevin Thomas, jeudi, n'a presque pas lancé de prises en trois manches.

Bref, seulement Matthew Rusch a accompli de la bonne besogne à Amarillo, guidant les Aigles vers un gain de 10-3 samedi. Une victoire qui leur assure d'éviter l'affront d'un balayage.

«Bradstreet a fait beaucoup d'erreurs dans le milieu du marbre, sa balle ne bougeait pas pour une raison qui m'échappe. Mais il faut être plus agressif, nous n'avons jamais eu de si gros problèmes avec nos partants. Il faut trouver un moyen de durer cinq ou six manches car ça devient taxant pour nos releveurs.»

La contre-performance des partants a eu un effet négatif sur les joueurs de position, autant en défensive qu'à la plaque. «Ça change ton approche au bâton que de tirer de l'arrière 4 ou 5-0 après deux manches, souligne Laforest. Maintenant, il faut juste souhaiter avoir la mémoire courte et repartir sur des bases solides.»

Smith: très encourageant

L'une des rares bonnes nouvelles dans le camp des Aigles ces jours-ci, c'est le retour (et la tenue) de Jon Smith. Le puissant cogneur a fait de bonnes apparitions au bâton: en quatre matchs, il présente une moyenne de ,286 avec quatre coups sûrs, deux points et deux points produits.

«Il a volé un but hier [samedi]. Aujourd'hui, le voltigeur de droite des Thunderheads lui a volé un double en plongeant. C'était digne d'un jeu de la semaine sur ESPN. On va se montrer prudent avec Jon, mais il sera notre frappeur désigné pour un bout de temps encore.»

Junior: 11 de suite!

Dans le baseball junior élite québécois, les Aigles Plante Sports ont enregistré un 14e gain en 16 matchs, un 11e consécutif, en balayant une série de deux matchs face aux Pirates de Laval, hier au stade Fernand-Bédard de Trois-Rivières.

Dans le premier choc, Martin Gagnon a savouré la victoire pour les Aigles, tandis que Jérémie Brière des Pirates a donné huit buts sur balles aux locaux. Kevin Bergeron et Christopher Bellemare ont produit chacun un point dans ce gain de 3-2. Le sauvetage revient à Raphaël Gladu, qui a terminé le match en passant deux adversaires dans la mitaine.

Lors du deuxième rendez-vous, Simon Loranger a marqué trois points en plus d'en produire deux dans un gain de 13-4. Les Aigles ont marqué pas moins de dix points en deuxième manche! La victoire est allée au dossier de Matthieu Duchemin.

Senior: quatre revers

Dans la ligue de baseball majeur du Québec, les Cascades Patrice Moreau Électrique de Shawinigan progressent, mais ils n'ont pas pu engranger de victoire en fin de semaine. Ils ont d'abord été balayés deux matchs à zéro samedi à domicile contre Saint-Jean-sur-Richelieu, avant de perdre deux rencontres à Saint-Jérôme hier (7-5 et 2-1).

Luc Lafrenière a frappé un grand chelem en sixième manche dans le premier match, hier après-midi. Les Cascades revendiquent deux gains en 12 parties.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer