• Le Nouvelliste > 
  • Sports 
  • > Baseball junior: le 10e anniversaire du championnat de 2005 célébré vendredi soir 

Baseball junior: le 10e anniversaire du championnat de 2005 célébré vendredi soir

Les Aigles juniors ont célébré leur dernier championnat... (Photo: Facebook)

Agrandir

Les Aigles juniors ont célébré leur dernier championnat des séries en 2005.

Photo: Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le 10e anniversaire de la dernière conquête des séries éliminatoires des Aigles juniors de Trois-Rivières sera célébré vendredi soir au stade Fernand-Bédard. Pour l'occasion, l'organisation soulignera l'apport des deux principaux artisans de ce triomphe réussi aux dépens des Ducs de Longueuil, Mathieu Bergeron et le regretté Mathieu Demontigny.

Mathieu Demontigny et Mathieu Bergeron avaient reçu conjointement... (Photo: Archives, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Mathieu Demontigny et Mathieu Bergeron avaient reçu conjointement le titre de joueur le plus utile lors des éliminatoires.

Photo: Archives, Le Nouvelliste

Le numéro 20 de Bergeron sera également retiré officiellement, s'ajoutant ainsi aux Danny Després (5), Patrice Gervais (16), Philippe Martin (16) et Jean-François Picard (44) qui l'ont précédé.

Dix ans après son circuit de trois points victorieux en prolongation du septième match, le 1er octobre 2005, Bergeron flotte encore sur un nuage lorsqu'il repense à cette conquête. Tirant de l'arrière 3-1 dans la série finale, les Aigles avaient orchestré une brillante remontée, complétée avec une victoire de 4-1 dans le match ultime, à Longueuil.

«J'ai vécu trois championnats dans ma vie, mais celui-là, c'était le plus beau. Notre équipe était tellement soudée. Tout jouait contre nous, mais nous avons prouvé que c'était possible de réussir», note celui qui est aujourd'hui enseignant en anglais à l'Académie les Estacades.

Loin de vouloir prendre tout le mérite pour cette victoire historique pour l'organisation des Aigles, le produit des Bearcats de Binghamton rappelle à quel point son coéquipier et ami Demontigny avait été dominant au monticule, particulièrement pendant la finale. L'artilleur droitier avait notamment entamé le septième match avec seulement deux jours de repos. Au total, il avait bouclé les séries avec un dossier immaculé de 7-0.

«Si Mat n'avait pas été là, ça n'aurait pas été possible. Il avait été tellement dominant. Lorsque nous avions été chambreurs avec les Capitales de Québec, on se remémorait très souvent notre championnat», note-t-il à propos de l'ex-espoir des Padres de San Diego, décédé en 2009 à l'âge de 24 ans.

Quant à sa claque gagnante, Bergeron n'est pas près de l'oublier. «J'ai frappé plusieurs circuits dans ma vie, mais jamais un comme celui-là. Tu rêves de ce genre de moment toute ta vie et j'ai eu la chance de finir ma carrière junior comme ça. J'ai encore des frissons, juste d'y penser. Je vais toujours me souvenir de ce moment», dit l'ancien numéro 20 des Aigles.

De son côté, entraîneur-chef depuis 10 ans avec les Aigles juniors, Rémi Doucet a aussi eu l'occasion de goûter au champagne de 2005 en tant qu'adjoint à Jean-François Picard. «C'était une série magique, notamment la victoire dans le cinquième match alors que nous faisions face à l'élimination et tirions de l'arrière dans la partie. Ce sont des moments que tu vis à fond», se rappelle-t-il.

La cérémonie d'avant-match doit débuter à 19 h 15.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer