Une contribution de 3500 $ au Bellemare de Louiseville

Le député de Maskinongé, Marc H. Plante.... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le député de Maskinongé, Marc H. Plante.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Louiseville) La Ville de Louiseville offrira une contribution qui équivaudra à 3500 $ lors des trois prochaines saisons afin de conserver le Bellemare dans sa ville. Mais il aura fallu une intervention financière de 5000 $ du député Marc H. Plante pour dénouer l'impasse dans laquelle était plongée ce club de la Ligue de hockey senior A de la Mauricie.

Yvon Deshaies, maire de Louiseville.... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Yvon Deshaies, maire de Louiseville.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Si les négociations entre Louiseville et le Bellemare ont pris du temps à être enclenchées en vue de la prochaine saison, c'est que le club de hockey traînait une dette de 5900 $ envers la Ville pour des heures de glace impayées en 2014-2015. Le conseil a alors décidé de faire le mort tant et aussi longtemps que le Bellemare ne réglerait pas la note en entier.

«Le conseil a dit que tant que la facture n'est pas payée, on ne s'asseoit pas et on ne négocie pas avec le Bellemare, déclare le maire, Yvon Deshaies. Mais on a reçu un appel de M. Plante qui a proposé de mettre 5000 $ à partir de son budget discrétionnaire. On a jasé au conseil et on a décidé d'absorber les 900 $ qui restaient. Mais après, on fait quoi avec le club? Les gens voulaient le garder. Notre contribution, c'est 50 % des heures de glace pour les saisons 2015-2016, 2016-2017 et 2017-2018.»

En raison de la dette de 900 $ absorbée par Louiseville, il faut ajouter ce montant aux 3500 $ prévus pour 2015-2016.

La participation du député de Maskinongé sera de 2500 $ par année pour les deux prochaines années. M. Plante dit répondre à une inquiétude manifestée par plusieurs commerçants locaux qui craignaient le départ du Bellemare.

«Je suis intervenu après avoir reçu une centaine d'appels à mon bureau, à la suite de l'annonce du départ de l'équipe. C'est en plus des courriels et des messages sur Facebook. Le Bellemare attire environ 800 personnes. Ça crée une activité économique, car il y a des chances que ces personnes-là aillent dans les restaurants, achètent de l'essence, etc. C'est dans cette perspective-là que je suis intervenu dans le dossier.»

Selon le député libéral de Maskinongé, le budget discrétionnaire d'un élu provincial tourne autour de 80 000 $. Une telle contribution de 2500 $ par année, durant deux ans, est loin d'être exagérée, soutient-il.

«J'aide de nombreux organismes communautaires, mais j'aide aussi des festivals comme celui de la galette de sarrasin (de Louiseville) ou de la truite mouchetée (de Saint-Alexis-des-Monts). Le hockey senior est une activité importante, à faible coût, soit 7 $. C'est pour l'économie locale», insiste Marc H. Plante.

Le tarif d'une heure de glace à l'aréna de Louiseville est de 145 $. L'entente avec Louiseville fait en sorte que le Bellemare paiera 72,50 $ l'heure pour la vingtaine de matchs à l'horaire durant une saison, jusqu'en 2017-2018.

La saison 2017-2018 est justement celle durant laquelle la Ville de Louiseville va exiger 80 $ l'heure aux organisations du hockey mineur et du patinage artistique. Yvon Deshaies ne croit pas que cette différence de prix en faveur du Bellemare fera réagir à Louiseville.

«Les gens de Louiseville ne paieront pas plus, car la Ville absorbe la différence avec la subvention qu'on donne à nos jeunes qui font du hockey mineur et du patinage artistique. La subvention couvre la hausse des frais de glace.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer