Jeux panaméricains: Simon Kean dans l'attente

Simon Kean (à gauche) a perdu samedi son... (Photo: Boxe Canada)

Agrandir

Simon Kean (à gauche) a perdu samedi son premier combat des qualifications en vue des Jeux panaméricains face au Brésilien Rafael Duarte.

Photo: Boxe Canada

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le boxeur Simon Kean saura lundi s'il représentera le Canada lors des Jeux panaméricains de Toronto.

Face à un adversaire brésilien «rapide et explosif», le Trifluvien s'est incliné d'entrée de jeu, samedi à Tijuana au Mexique, dans le cadre des qualifications pour le prestigieux événement. Toutefois, puisque Rafael Duarte a mérité sa place en finale, une porte demeure toujours ouverte pour Kean. Si Duarte remporte son combat décisif, il assurera la place du protégé du club Performance dans la métropole canadienne.

«J'ai eu de la misère à m'adapter dans les deux premiers rounds», concédait Kean, qui s'est incliné 3-0. «Je pensais pouvoir faire mieux, mais j'ai démarré trop tard.»

Le principal concerné a admis avoir ressenti passablement de stress et d'anxiété avant de sauter dans l'arène. «Je ne m'étais pas battu depuis le championnat canadien en novembre, ça n'a pas aidé. J'ai essayé de jouer de distance avec lui, je figeais lorsqu'il m'attaquait. Par contre, au troisième, j'ai arrêté de reculer pour attaquer davantage. Je l'ai sonné, mais je n'ai pas été capable de l'achever.»

Le Brésilien Duarte figurait dès le départ parmi les favoris pour rafler le titre de ces qualifications. Kean s'est donc retrouvé dans un groupe compétitif dès le départ. «S'il gagne la finale, je me qualifie comme cinquième, derrière les deux médaillés de bronze, le vice-champion et lui. On va espérer!»

Qu'à cela ne tienne, le colosse de 26 ans aurait préféré garder le contrôle de sa destinée. «J'ai de la misère à me concentrer en situation de combat, je perds un peu mes repères. C'était la même chose au championnat canadien. Gérer les situations plus compliquées, ce n'est pas évident, mais je dois m'y mettre. Parce qu'à l'entraînement, nous étions très satisfaits du programme et du cheminement.»

Si Kean échoue dans sa qualification pour les Jeux panaméricains, il pourrait toujours se racheter en prenant part au Championnat continental, plus tard en août. Les Mondiaux, première étape de sélection pour les Olympiques de Rio, suivront au mois d'octobre.

Bref, tout n'est pas perdu pour lui. Mais en attendant, il souhaite ardemment une victoire de Duarte...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer