Du grand Bollinger

Ryan Bollinger affiche une moyenne de points mérités... (Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste)

Agrandir

Ryan Bollinger affiche une moyenne de points mérités de 1,95 depuis le lancement des hostilités dans la Ligue Can-Am.

Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(TROIS-RIVIÈRES) Si Ryan Bollinger a connu quelques moments difficiles avec les Aigles l'an dernier, il affiche une bien meilleure forme en 2015.

Grâce à une sortie inspirée, le géant gaucher a permis à son équipe d'éviter le balayage face aux Capitales, jeudi au Stade municipal, où les deux formations québécoises complétaient une série de trois rencontres. Les Aigles l'ont emporté 5-1, après avoir subi un revers frustrant de 12-5 en fin d'après-midi.

Bollinger n'a accordé que trois petits coups sûrs en sept manches, en plus d'éliminer huit frappeurs des Capitales en vertu de retraits au bâton. Il a ainsi effectué un match complet au monticule, les programmes doubles se limitant à des sept manches dans la Ligue Can-Am.

«Il est venu fermer la porte», soutenait le gérant Pierre-Luc Laforest, dont le protégé présente une moyenne de points mérités de1,96 en trois départs.

Jose Cuevas a produit deux points dans le deuxième match, lui qui a connu une belle journée dans la Vieille capitale. Kyle Lafrenz a pour sa part claqué deux circuits, tandis que le Québécois Simon Gravel, utilisé comme receveur lors du premier duel, a brisé la glace en expédiant la balle de l'autre côté de la clôture, pour son premier circuit dans les rangs professionnels. «J'étais vraiment content pour Simon, c'est juste dommage que cette frappe de deux points passe un peu sous le silence dans la défaite de 12-5.»

Mike Bradstreet a effectivement connu une sortie difficile dans l'après-midi, lui qui a donné quatre points mérités en quatre manches et deux tiers. Ç'a été encore plus difficile pour le releveur Jordan Cote. En deux tiers de manche, il a accordé quatre points mérités et cinq coups sûrs. «Normalement, Mike tient les frappeurs assez loin des doubles, mais il en avait une mauvaise dans le corps. Au moins, on a été en mesure de remporter une partie dans cette série.»

Et les Aigles bénéficieront d'un séjour de cinq rencontres à domicile, dès vendredi soir, avec la visite des Miners de Sussex, qui occupent la dernière position de la Ligue Can-Am. Kevin Thomas sera sur le monticule pour les Trifluviens. Avec cette victoire hier à Québec, les Aigles ont une fiche de .500.

louis-simon.gauthier@lenouvelliste.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer