Bellemare: la balle est dans le camp de la Ville de Louiseville

La municipalité de Louiseville doit  répondre au club... (Photo: Courtoisie Sandra Charette)

Agrandir

La municipalité de Louiseville doit  répondre au club de hockey Bellemare en ce qui a trait à la tarification des heures de glace à l'aréna municipal.

Photo: Courtoisie Sandra Charette

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Louiseville) La rencontre de la dernière chance entre l'équipe de hockey senior du Bellemare de Louiseville et la municipalité, qui s'est déroulée lundi au bureau du député Marc H. Plante, n'a peut-être pas permis de sauver les champions en titre de la Ligue senior A de la Mauricie, mais elle a semblé offrir une mince lueur d'espoir. Les yeux sont maintenant tournés vers l'administration municipale.

Il faut dire que le député libéral de Maskinongé a offert une contribution financière considérable lundi afin d'épauler les actionnaires du Bellemare. M. Plante a en effet proposé de puiser un total 5000 $ dans son enveloppe discrétionnaire. Cette somme serait répartie sur deux ans.

Lundi, les deux parties étaient bien peu bavardes à la suite d'une rencontre de 90 minutes qualifiée de «cordiale». Le maire Yvon Deshaies semblait optimiste, sans toutefois dire que le dossier était réglé. «Ça va bien, c'est positif que les deux parties veulent continuer de se parler», souligne-t-il.

Maintenant que le député provincial a choisi d'offrir un support financier, la municipalité de Louiseville doit désormais répondre au club de hockey Bellemare en ce qui a trait à la tarification des heures de glace à l'aréna municipal.

«Les dés sont maintenant jetés et on attend une réponse de leur part», mentionnait l'équipe sur sa page Facebook, lundi.

Rappelons qu'un montant d'environ 6000 $ séparait les deux parties dans les négociations. Le Bellemare, qui souligne payer actuellement la totalité de ses heures de glace, souhaite obtenir le même traitement que le hockey mineur et le patinage artistique, dont la tarification est 50 % moins chère.

L'an dernier la formation des champions en titre a indiqué avoir perdu 17 000 $, si bien que les propriétaires étudient présentement les options qui s'offrent à eux, soit la relocalisation ou encore la vente de l'équipe. Daveluyville aurait déjà signifié son intérêt.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer