Dans une classe... à Parr!

Jean-Philippe Parr a remis une carte de 77,... (Photo: Raphaël Guillemette, Golf Québec)

Agrandir

Jean-Philippe Parr a remis une carte de 77, dimanche, au terme de la Classique pee-wee et bantam organisée par Golf Québec.

Photo: Raphaël Guillemette, Golf Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Jean-Philippe Parr n'a pas fini de nous impressionner.

Le jeune golfeur de Saint-Célestin a remporté la première édition de la Classique pee-wee et bantam de Golf Québec, dimanche sur les allées du club de Verchères, dans la catégorie pee-wee. En dépit de conditions météorologiques peu accommodantes, le surdoué de 10 ans s'est imposé en livrant une performance magistrale dans les circonstances.

Parr a cumulé une carte de 77, soit seulement cinq coups au-dessus de la normale. Clairement dans une classe à part, il a devancé son plus proche poursuivant, Malik Dao (Summerlea) par six coups! Dix-sept golfeurs d'âge pee-wee avaient fait le déplacement.

Sacré champion provincial chez les moustiques l'an dernier, le protégé du Ki-8-Eb poursuit donc sur sa lancée entreprise il y a quelques années. «Je suis vraiment content, même si c'est difficile pour moi de dire pourquoi j'ai autant de succès», a répondu le petit bonhomme, hier, lorsque questionné sur son jeu, qui ne cesse d'évoluer pour le mieux.

Son père, lui, peut en témoigner. «Il progresse tout en s'amusant, assure Jean-Sébastien Parr. Les pratiques au niveau parascolaire et avec les plus grands du programme Sport-études à l'Académie de golf Fred Colgan rapportent. Jean-Philippe a beaucoup amélioré son jeu sur les verts. Il a atteint une certaine constance. Maintenant, avec le temps, c'est la force qu'il va continuer à développer.»

Il s'élance désormais des jalons jaunes au club de golf Ki-8-Eb. En fin de semaine dernière, à Verchères, il s'est retrouvé à maintes reprises en position pour un oiselet, mais n'a pu compléter le tout. Qu'à cela ne tienne, il ne revendiquait que cinq bogueys. À son âge, une carte de +5, c'est un résultat plus que satisfaisant. «Et il était parmi les plus jeunes de son groupe», souligne avec raison le paternel. Jean-Philippe Parr aura 11 ans le 27 juillet. Il lui reste donc une autre année complète avant de faire le saut dans la classe bantam.

La création de la Classique pee-wee et bantam relève d'une initiative de Golf Québec visant à répondre à la forte demande des compétiteurs de 14 ans et moins. Cette nouvelle tranche du circuit provincial réunissait plusieurs dizaines de golfeuses et golfeurs. Les meilleurs de ces catégories forment la relève de la discipline dans la province.

Plus que jamais, Jean-Philippe Parr en fait partie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer