• Le Nouvelliste > 
  • Sports 
  • > Hugo Houle est fier d'avoir terminé le premier Giro de sa carrière 

Hugo Houle est fier d'avoir terminé le premier Giro de sa carrière

Hugo Houle... (Photo: Yves Perret Médias)

Agrandir

Hugo Houle

Photo: Yves Perret Médias

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sportcom

Après 21 étapes parcourues à travers l'Italie en 23 jours, le cycliste québécois Hugo Houle (AG2R La Mondiale) est enfin arrivé à Milan, dimanche, complétant le premier Giro de sa carrière.

«Je suis vraiment content d'avoir terminé le premier grand tour de ma carrière. J'ai beaucoup appris durant cette expérience et je me suis prouvé que mon corps était assez fort pour être en forme pendant trois semaines. C'est une excellente nouvelle pour le futur. J'ai déjà hâte à mon prochain grand tour pour pouvoir performer avec ce que j'ai appris cette année», a commenté Houle.

La course de 185 kilomètres a été remportée par le Belge Iljo Keisse (Etixx - Quick-Step) qui a terminé devant, l'Australien Luke Dubridge (Orica GreenEdge).

Houle a été le 162e cycliste à rallier l'arrivée à 6 min 31 s. «J'ai eu une crevaison alors qu'il restait 8 km à faire, c'est pour ça que j'ai fini plus loin du peloton. Il y a plusieurs coureurs qui ont eu une crevaison. Il y avait des morceaux de métal dans le boyau. Après il était trop tard pour revenir de l'arrière, déjà que notre voiture d'équipe était loin, mais ce n'est pas grave parce que l'important c'était de terminer», a indiqué le cycliste de Sainte-Perpétue. «Sinon, la journée a été assez tranquille, bien contrôlée par Tinkoff.»

L'Espagnol Alberto Contador (Tinkoff-Saxo) a sécurisé sa place au sommet du classement général et a remporté le Giro 2015, devant l'Italien Fabio Aru (Astana) qui a enregistré un retard de 1 min 53 s. Le Canadien Ryder Hesjedal (Cannondale-Garmin Pro) a connu une bonne séquence à la fin du tour et s'est classé cinquième au total (+9 m 52 s).

Houle a pour sa part accumulé 4 heures 54 minutes 57 secondes de retard sur le vainqueur et s'est glissé au 113e rang. Au total 163 coureurs ont complété les 21 étapes. «L'étape la plus difficile était définitivement la 19e. C'était une étape de 238 kilomètres, une très longue course. C'était la plus difficile pour moi. C'était intense. Sinon il y a eu beaucoup de beaux moments. Dimanche en haut du col c'était un moment mémorable. Le départ du Giro aussi était spectaculaire, sur le bord de la mer. Et finalement, l'arrivée aujourd'hui à Milan.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer