Laforest n'est pas prêt à parler de son avenir

Pierre-Luc Laforest... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

Pierre-Luc Laforest

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le gérant Pierre-Luc Laforest entreprendra sa troisième saison avec les Aigles et pour l'instant, impossible de savoir s'il s'agira de sa dernière ou si l'aventure se poursuivra pour quelques années encore.

Comme l'a confirmé le directeur général René Martin, les deux camps ont démontré de l'intérêt, mais au final, les motifs familiaux pèseront gros dans la balance. Il restera une année d'option au contrat de Laforest après celle-ci. «J'aimerais qu'on règle le dossier avant le bilan de fin de saison, confirme Martin. Et nous sommes bien sûr à la recherche d'une entente de quelques années. Pierre-Luc a mon entière confiance, celle des propriétaires aussi. Il ne compte pas ses heures. Avec deux jeunes enfants, il fait de gros sacrifices. Nous en sommes conscients.»

Sa femme et ses deux fils habitent à Trois-Rivières avec lui durant l'été. Évidemment, l'organisation fait tout en son pouvoir pour accommoder la petite famille. Au cours des derniers mois, Laforest a été sollicité par quelques équipes des réseaux affiliés. Il connaît plusieurs personnes influentes, notamment chez les Rays de Tampa Bay, formation pour laquelle il a évolué au début des années 2000.

«Nous aurons des décisions à prendre, affirmait le principal concerné avant de quitter pour le comté de Rockland. Je ne peux pas me plaindre de mon sort à Trois-Rivières. Les dirigeants nous traitent super bien, autant le groupe d'entraîneurs que les joueurs. Mais pour l'instant, discuter de mon avenir ne figure par dans les priorités. Je préfère me concentrer sur le début de la saison.»

Or, un départ prometteur des Aigles le motiverait peut-être à considérer un retour en Mauricie. Dès son arrivée à Trois-Rivières, Laforest en avait surpris quelques uns en visant le championnat de la ligue à court ou moyen terme.

Il estime avoir le groupe pour se rendre jusqu'au bout. Une partie de la réponse quant à l'avenir du gérant originaire de Gatineau se trouve donc dans le vestiaire.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer