Rusch, le leader des lanceurs

Matthew Rusch n'agira pas seulement à titre de... (Photo: Olivier Croteau Le Nouvelliste)

Agrandir

Matthew Rusch n'agira pas seulement à titre de leader du personnel de lanceurs des Aigles: il aidera le gérant Pierre-Luc Laforest à diriger le groupe.

Photo: Olivier Croteau Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(TROIS-RIVIÈRES) Pierre-Luc Laforest et Maxime Poulin ont, tour à tour, dépanné les Aigles depuis deux ans en troquant leur uniforme d'entraîneur pour celui de joueur. Or, ils ont bien paru à chaque fois, mais ça ne durait jamais longtemps. Un match dans les deux cas, pour être plus précis. Du côté de Matthew Rusch, l'exercice sera plus long.

Successeur de Travis Wade au poste de responsable des lanceurs, le vétéran de 31 ans devrait de nouveau s'imposer comme la pierre angulaire de la rotation des partants. C'est donc un double mandat qui l'attend cet été à Trois-Rivières. Un défi qu'il appréhende avec enthousiasme, même s'il s'agit d'une première pour lui.

«Ce n'est pas comme si j'arrivais dans un nouvel environnement et dépourvu de connaissances», fait remarquer l'ancien des Capitales de Québec et des Goldeyes de Winnipeg, qui a également évolué dans le réseau affilié des Tigers de Detroit à la fin de la dernière décennie.

Son expérience, du circuit des recrues jusqu'au niveau AAA, a convaincu Laforest de le promouvoir comme entraîneur des lanceurs. En fait, il campait déjà un important rôle de leader dès son arrivée au stade Fernand-Bédard l'an dernier. Cette nomination s'avère la suite logique à une carrière déjà bien garnie et ponctuée de quelques championnats.

Bonne nouvelle pour les amateurs, il a encore soif de victoires. «J'étais très excité de revenir au stade. Plusieurs lanceurs ont amélioré leur condition durant l'hiver, je pense que ça se traduira par de bons résultats.»

Avec sa moyenne de points mérités de 2,72 en plus de 125 manches, Rusch (9-7) a compilé les meilleures statistiques de son camp, et de loin. Le genre de prestations qu'on attend d'un joueur au statut de vétéran dans la Ligue Can-Am.

En fait, mis à part peut-être les contributions de Mike Bradstreet et Jadd Schmeltzer, les lanceurs ayant conclu l'année à Trois-Rivières ont déçu à différents niveaux. Rusch le sait. «Nous avons perdu trop de matchs dans les dernières manches. Mais la bonne nouvelle, c'est que notre enclos paraît mieux. J'ai vu nos releveurs durant le camp, ils sont en forme.»

Ces releveurs, ce sont les Kreis, Schmeltzer et David Leblanc. Ce sont aussi de nouveaux visages comme les gauchers Philippe-Alexandre Valiquette et Jeff Lorick, auxquels s'ajoutera Jordan Cote, un ancien choix de troisième ronde des Yankees. Ce dernier ne pourra toutefois amorcer la saison en même temps que ses coéquipiers, demain à Rockland, en raison d'une blessure.

«Il va nous être très utile à son retour, assure Rusch. En fait, jusqu'à maintenant, je suis agréablement surpris par tout le monde. Kevin Thomas aura aussi un rôle clé à jouer dans notre rotation, alors que Mike (Bradstreet) a démontré la même efficacité qu'il y a un an. Quant à Lorick, les fans vont l'apprécier dans les situations corsées. Un gaucher avec une telle rapide, ça nous sera utile en septième ou en huitième manche.»

En ce qui a trait au releveur numéro un, tout porte à croire que Valiquette deviendra le nouvel homme de confiance de Rusch et Laforest, même s'il n'a pas été très actif depuis 2012. «Il a un bras puissant, mais il ne faut pas enlever Kreis de l'équation non plus. Il va y avoir une période d'évaluation en début de saison.»

Une période au cours de laquelle il serait bon d'accumuler des victoires. Depuis deux ans, les Aigles n'ont jamais été en mesure d'entreprendre la campagne avec une fiche positive. Mais avec de nouveaux releveurs, une rotation plus aguerrie et un entraîneur aussi volubile que motivé, ça semble possible.

Ça regarde mal pour Smith

Par ailleurs, les Aigles ont placé mardi le voltigeur Jon Smith sur la liste des joueurs inactifs. Tout porte à croire que le puissant cogneur devra rester à l'écart de la compétition pour quelques semaines. Le Français Frédéric Hanvi complétera le quatuor de voltigeurs.

louis-simon.gauthier@lenouvelliste.qc.ca

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer