Championnat canadien de judo: de grandes attentes

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(TROIS-RIVIÈRES) Au pays, le judo est d'abord l'affaire des Québécois. Au Québec, la Mauricie fait bonne figure lors des compétitions provinciales et nationales. Les 13 judokas qui représenteront la région au Championnat canadien, ce week-end à Saint-Jean-sur-Richelieu, ont donc de bonnes chances d'épater la galerie.

Des 13 athlètes ayant mérité un billet pour le tournoi, 12 proviennent du Seikidokan de Trois-Rivières. Il s'agit d'Alix Renaud-Roy, Charles Breton-Leduc, Anthony Pépin, Olivier Gobeil St-Amand, Sophie Vaillancourt, Alicia Cossette, Olivia Pépin, Léa Lou Giguère-Létourneau, Jacob Landry, Samuel Rousseau, Justin Tremblay et Simon Demontigny. Karelle Daneau devait aussi participer au championnat, mais elle ne pourra accompagner le reste de l'équipe en raison d'une blessure.

Elisabeth Rousseau, du club Ghishintaido, complétera le tableau, elle qui est inscrite dans la catégorie U16 des moins de44 kg. Elle avait remporté la médaille d'argent aux derniers Jeux du Québec et son entraîneur, Philippe Davidson, s'attend à de bonnes performances de sa part. «Elle a été blessée au genou, donc ça l'a ralenti, mais elle a tout pour avoir du succès.»

Au Seikidokan, à moins d'une catastrophe, Renaud-Roy devrait facilement accéder au podium. Reste à voir de quelle couleur sera sa médaille au terme du rendez-vous.

Breton-Leduc se retrouve dans la même situation, lui qui avait gagné l'argent dans le cadre du Championnat canadien top-8 chez les 66 kg. «Il s'agit de son retour à la compétition après une opération à un genou», déclarait hier son entraîneur François Noël, au moment où les judokas s'apprêtaient à effectuer la pesée.

«J'ai hâte de voir comment il réagira sur le tapis.»

Selon Noël, sur 12 athlètes, un minimum de six pourraient décrocher une médaille. «C'est l'objectif. Je m'attends à un gros tournoi de la part d'Alix et Charles, mais nous avons plusieurs autres prétendants. Sophie, Jacob, Olivia, Léa-Lou, Anthony, pour ne nommer que ceux-là, ont tous d'excellentes chances.»

La journée d'aujourd'hui sera consacrée aux athlètes des catégories U18 et U16 féminin. Puis, demain, les meilleurs judokas âgés de 21 ans et moins s'affronteront pour le titre national, à l'instar des garçons dans la classe U16.

La journée de dimanche appartiendra aux athlètes seniors.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer