Un départ encourageant pour les Aigles

Mike Bradstreet a offert une bonne sortie en... (Photo: Michel Chartrand)

Agrandir

Mike Bradstreet a offert une bonne sortie en blanchissant l'adversaire en quatre manches de travail.

Photo: Michel Chartrand

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Sainte-Thérèse) Peu importe l'équipe, le calibre et le niveau de compétition, il est toujours bon d'entamer un camp d'entraînement avec une victoire convaincante. Parlez-en aux Aigles de Trois-Rivières, qui ont aisément vaincu les Brewers de la Ligue de baseball majeur du Québec, hier à Sainte-Thérèse.

Concédant l'avantage à leurs visiteurs de la Ligue Can-Am, les finalistes des dernières séries éliminatoires dans la LBMQ ont accordé sept points en troisième manche, en route vers une défaite de 10-2.

Non, il ne s'agissait pas des Capitales de Québec ou des Boulders de Rockland. Mais les Aigles ont quand même démontré des signes encourageants, comme de la puissance au bâton.

Le receveur Kyle Lafrenz a catapulté une balle au-delà de la clôture du champ gauche du petit parc Ducharme (320 pieds dans la gauche, 360 au centre et 310 dans la droite). Lafrenz a d'ailleurs terminé la rencontre avec trois coups sûrs en autant de présences, avant de laisser sa place derrière le marbre à Simon Gravel. Il n'était qu'à un triple de réussir un carrousel.

«C'était la première fois en huit mois que j'affrontais des lancers et je pense que ç'a bien été, souriait Lafrenz au terme de la rencontre. Pierre-Luc (Laforest, le gérant) nous avait parlé avant le match de l'importance de connaître un bon départ, même si ce n'est que le camp. Nous avons commencé à gagner trop tard l'an passé. Il faut changer la donne, arrêter de jouer du baseball de rattrapage.»

Steve Brown, Eric Grabe, Daniel Mateo de même que le nouveau-venu Pedro Lopez ont aussi frappé avec autorité.

Tous les joueurs de position ont vu de l'action en cours de match, dont Jon Smith, qui se remet de son importante blessure subie à la cheville au début de la dernière saison.

Jonathan Jones patrouillait le premier coussin tandis que Mateo campait le rôle du frappeur désigné.

«Nous avons eu de belles apparitions au bâton, soulignait Laforest. Plusieurs des retraits effectués par les Brewers ont été difficiles à réaliser, c'est signe que la balle voyageait bien. Je suis fier des gars et encouragé par leur performance. C'est primordial pour nous d'avoir des confrontations avec d'autres lanceurs avant la saison. Il faut apporter l'esprit compétitif.»

Au monticule, Mike Bradstreet a blanchi les Brewers pendant quatre manches. Sa vélocité a augmenté plus le match avançait. Jadd Schmeltzer a suivi en relève pour deux manches, avant de laisser la place à Jeff Lorick, qui a accordé deux points aux locaux en septième.

Afin de faire jouer Alex Kreis, Laforest s'est entendu avec les Brewers pour disputer une demi manche en huitième. Celle-ci n'a pas compté au pointage final. Kreis était confronté aux frappeurs de son équipe tandis que les Brewers évoluaient en défensive.

«Cette rotation, on devrait l'appliquer en saison régulière. Il fallait qu'on voit ces quatre lanceurs ce soir. C'est positif et concluant. Tout le monde était heureux de retrouver le terrain.»

Les Aigles poursuivront leur calendrier préparatoire en rendant visite à une équipe composée de joueurs des Expos de Sherbrooke et des Blue Sox de Thetford Mines, les champions de la LBMQ, demain à Sherbrooke.

Partager

À lire aussi

  • Lopez joue devant les siens!

    Sports

    Lopez joue devant les siens!

    Pedro Lopez bénéficiait d'un club de supporters hier au parc Ducharme. Le Dominicain, qui a produit le premier point de l'année du côté des Aigles,... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer