Lightning-Canadien: «C'était comme un jeu d'échecs»

Le dépisteur Michel Boucher avait recommandé au Lightning... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le dépisteur Michel Boucher avait recommandé au Lightning de repêcher Ondrej Palat.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Michel Boucher a bien évidemment suivi la série entre le Canadien et le Lightning d'un oeil plus qu'intéressé. Si certains ont jeté la pierre en direction du Tricolore, l'ancien directeur général des Draveurs de Trois-Rivières n'est pas de cet avis.

Selon lui, la confrontation a bien démontré la parité que l'on retrouve dans la LNH, où la victoire est souvent obtenue par l'équipe qui commet le moins d'erreurs.

«Cette série, c'était comme un jeu d'échecs. Dès que quelqu'un faisait une erreur, l'autre avait une bonne chance de marquer. Nous en avons commis moins qu'eux, et lorsque nous l'avons fait, (Ben) Bishop était là pour nous aider.»

Boucher a assisté à trois matchs sur place, dont deux au Amalie Arena en Floride.

«Je pense que les gens ont été durs avec le Canadien. Ç'a été une série âprement disputée, souligne-t-il. Le Canadien a marqué de beaux buts. C'était plus serré que bien des gens voulaient le croire. C'était une excellente série et les deux formations ont offert une bonne performance.»

Celui qui a aussi été recruteur pour le CH avant de se joindre à la bande de Steve Yzerman était évidemment bien heureux de voir son équipe obtenir la victoire, ajoutant qu'il a tourné la page sur ses jours à titre d'employé de la formation montréalaise, une union qui s'était terminée en 2011.

«La page a été tournée rapidement, surtout au moment où tu n'es pas capable de continuer (de rester à l'emploi). Le Canadien voulait quelqu'un à temps complet, moi je voulais continuer à temps partiel. L'équipe a toujours été très correcte et honnête. Tu te détaches, mais c'est sûr que ma génération, c'est le Canadien de Montréal. Il n'y avait que six équipes et on connaissait tous les joueurs. Je n'ai plus d'attachement, mais si je ne faisais plus de hockey, et si le Lightning n'existait plus, je me demande qui j'encouragerais...», lance-t-il en rigolant.

Partager

À lire aussi

  • Le Lightning en doit une à Michel Boucher

    Sports

    Le Lightning en doit une à Michel Boucher

    Auteur de deux points mardi, Ondrej Palat a fort probablement été le meilleur joueur sur la glace alors que le Lightning de Tampa Bay éliminait le... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer