Le Canadien s'accroche

Le Canadien évite l'élimination avec un gain de... (Photo: Associated Press)

Agrandir

Le Canadien évite l'élimination avec un gain de 6-2.

Photo: Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Robert Laflamme
La Presse Canadienne
Tampa

Le déblocage tant attendu du Canadien à l'attaque s'est finalement produit, jeudi. Le Tricolore a survécu à une première situation de match-suicide, en malmenant le Lightning de Tampa Bay 6-2, au Amalie Arena.

Les meneurs ont vu à éviter à l'équipe l'humiliation d'un balayage de la série demi-finale de l'Association Est. Andrei Markov, Max Pacioretty, qui a amassé deux aides, ont marqué tandis que P.K. Subban a récolté deux passes. David Desharnais, Jeff Petry, Brendan Gallagher et Brandon Prust ont obtenu les autres filets. Alex Galchenyuk a obtenu deux aides.

«Nous savions que tous les regards étaient tournés vers nous, a déclaré Subban. Dans ces matchs sans lendemain, vos meilleurs joueurs doivent être les meilleurs. J'ai eu le sentiment que tout le monde s'est bien soutenu. Nous avons travaillé fort et nous méritions de gagner.»

Pacioretty a souligné que ses coéquipiers et lui ont appris énormément des quatre matchs sans lendemain que l'équipe a disputés en séries l'an dernier.

«Nous nous sommes retrouvés dans une situation semblable l'an dernier, et nous avons résisté à trois rencontres-suicides sur quatre - deux contre les Bruins de Boston et une face aux Rangers de New York. Nous savons ce que nous devons faire pour l'emporter et nous avons affiché un fort sentiment d'urgence.»

Devant le filet, Carey Price a été à la hauteur en repoussant 22 tirs. Nikita Kucherov et Ondrej Palat l'ont déjoué en supériorité numérique.

«Je m'attendais à ce que nous connaissions une autre bonne performance, a affirmé l'entraîneur Michel Therrien. Nous avons joué de la même façon que dans les matchs numéros un et trois. Nous n'avons rien changé et les gars ont finalement été récompensés. Je suis fier pour eux.»

Chez le Lightning, Ben Bishop a été retiré de l'action après avoir accordé trois buts sur 14 tirs en 25:08 minutes de jeu. Son remplaçant Andrei Vasilevskiy a permis trois filets en 26 lancers.

En signant un premier gain en neuf duels face au Lightning cette saison, le Canadien a évité d'être la première équipe de la LNH à subir un balayage de série des mêmes adversaires qu'il avait balayés un an plus tôt. Hier, ça faisait 374 jours qu'il avait complété le balayage de la série de premier tour contre le Lightning, en avril 2014.

La série se transporte au Centre Bell pour la présentation de la cinquième rencontre, demain. Le CH tentera d'étirer une série qu'il perdait 0-3 à six matchs pour la première fois de son histoire. Il est à souhaiter que les joueurs ont encore des buts en réserve.

DÉPART CANON

Le Tricolore a montré dès le départ qu'il ne s'était pas laissé démonté par le coup de massue encaissé moins de 24 heures plus tôt.

À 2:44, Markov s'est avancé sur le flanc gauche et il a concrétisé la belle passe de Subban.

«Ce premier but nous a donné du rythme. C'était notre premier tir du match, ç'a peut-être ébranlé la confiance du gardien», a souligné Pacioretty, qui a fait 2-0 en infériorité, à 8:43, en visant dans la partie supérieure du filet.

Fouetté, le Lightning a tenté de rappliquer, mais les visiteurs n'ont pas reculé.

Le Canadien a poursuivi sur son étonnante lancée en deuxième période. Avant même d'arriver à mi-chemin, il s'était forgé une avance de 5-0.

Quand Desharnais a fait 3-0 à 5:08, à l'aide d'une frappe que Bishop n'a pas maîtrisée de la mitaine, l'entraîneur Jon Cooper a décidé de procéder à un changement devant le filet.

Le jeune Russe Vasilevskiy a été malmené à ses débuts en séries, en cédant deux fois en l'espace de 15 secondes d'action.

Petry l'a accueilli en le déjouant avec une frappe en supériorité à 9:39, avant que Gallagher ne trompe sa vigilance à 9:54.

Le Lightning a timidement rétréci l'écart grâce à Kucherov pendant un jeu de puissance et Palat a amorcé la troisième en faisant 5-2 après seulement 17 secondes de jeu.

Tout n'était donc pas terminé, mais Prust a coupé court aux aspirations des hôtes à 4:52.

Partager

À lire aussi

  • L'attaque du Canadien débloque

    Canadien

    L'attaque du Canadien débloque

    Le déblocage tant attendu du Canadien à l'attaque s'est finalement produit, jeudi. Le Tricolore a survécu à une première situation de match-suicide,... »

  • Miracle ou mirage?

    Sports

    Miracle ou mirage?

    Tout miracle doit bien s'amorcer quelque part. »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer