Dans l'univers du Rouge et Or

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(TROIS-RIVIÈRES) Parce qu'ils ont été sous les feux de la rampe pour les bonnes raisons l'automne dernier, six joueurs de football d'âge juvénile de la région auront le privilège de s'entraîner dans les installations du Rouge et Or de l'Université Laval, cette semaine, lors d'un camp de cinq jours à Québec.

Les heureux élus sont le porteur de ballon Alexis Daigneault, le joueur de ligne défensive Kelsey Fontaine, les secondeurs Uriel Kalenga et Simon Torres, tous des Estacades, de même que le quart-arrière et receveur Vincent Brochu et le joueur de ligne offensive Anthony Vandal du Vert et Or du Séminaire Saint-Joseph. Francis Blais (Estacades) et Marc-Antoine Lemay (Vert et Or) avaient également reçu l'invitation, mais ils ont dû décliner l'offre en raison d'autres obligations.

Le Rouge et Or ouvre ses portes aux plus beaux espoirs de la Mauricie pour une deuxième année de suite.

Pendant les quatre premières journées du camp, les joueurs rencontreront les entraîneurs ainsi que les porte-couleurs de l'équipe canadienne la plus prestigieuse sur la scène universitaire ces dernières années. Des entraînements sont prévus jusqu'à jeudi, puis les heureux élus sauteront sur le terrain dans le cadre d'une rencontre réunissant les meilleurs joueurs invités.

Les entraîneurs François Dussault (Estacades) et Hugo Gélinas (Vert et Or) sont évidemment très fiers de voir leurs protégés participer à ce camp dans la région de Québec.

«Ça leur donne une bonne visibilité, soutient Gélinas. L'an passé, quand j'ai vu que des joueurs des Estacades y allaient, j'ai écrit au Rouge et Or pour leur signifier notre intérêt pour les années suivantes. J'ai proposé quatre noms et ils en ont pris trois.»

«C'est une belle façon pour Laval de vendre son programme et ses installations, ajoute Dussault. Ils sont encore jeunes, tous les gars s'en vont jouer collégial division 1 l'an prochain, mais ça leur permet d'évoluer sur un terrain avec les meilleurs et ce devant les yeux des hommes de football. Ça ne peut qu'être positif pour tout le monde.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer