Crosse au champ: un premier tournoi prometteur

Le Vert et Or a remporté son premier... (Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste)

Agrandir

Le Vert et Or a remporté son premier match de crosse au champ, dimanche au stade Gilles-Doucet, avant de s'incliner dans une deuxième rencontre tenue quelques heures plus tard.

Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(TROIS-RIVIÈRES) Les joueurs ont eu la piqûre, leurs parents tout autant. Bonne nouvelle pour Serge Lafleur et les dirigeants du Séminaire Saint-Joseph, la crosse au champ semble destinée à un bel avenir à l'établissement scolaire de la rue Laviolette, du moins si l'on se fie à ce premier tournoi, disputé dimanche au stade Gilles-Doucet de Trois-Rivières.

Une quinzaine d'adolescents d'âge juvénile ont donc inscrit une petite page d'histoire en livrant deux bonnes performances, dans ce qui était leur baptême de feu de la discipline. Des joueurs de hockey, plusieurs de football, d'autres de basketball et même un adepte de soccer forment cette première cohorte du Vert et Or en crosse au champ.

Opposés aux représentants de l'école secondaire de l'Achigan en avant-midi, les Trifluviens ont signé une victoire de 6-1 dans un match digne de ce sport, c'est-à-dire ponctué de robustesse. «Les jeunes ont bien assimilé l'essence même du jeu, soulignait Lafleur non sans fierté. Nous avons démontré de belles habiletés, notamment en récupération de balle. Ça fait seulement deux semaines qu'on pratique ensemble et déjà, on note des progrès remarquables.»

En après-midi, le Vert et Or s'est frotté aux joueurs de l'école Notre-Dame, en provenance de La Prairie, une institution misant sur un programme de crosse au champ depuis quelques années. Cette expérience aura servi les visiteurs dans les deux derniers quarts, eux qui l'ont emporté 7-3.

C'est donc dire que sur une possibilité de six points, les hôtes du tournoi en ont engrangé trois. «Les gars de basketball ont une longueur d'avance puisqu'ils sont habitués de jouer dans les airs. Leur vision est différente. Les joueurs de football, eux, excellent en défensive tandis que les hockeyeurs se démarquent par leur jeu de passe. Notre jeune de soccer, il est ultra rapide! Ça donne un beau mélange, chacun trouve son compte et tout le monde a du plaisir.»

Le Séminaire Saint-Joseph ne devait pas accueillir le premier tournoi de la saison, mais puisque le terrain de l'école de l'Achigan se trouvait en piètre condition, le Vert et Or a accepté d'accommoder les formations du circuit. Le stade Gilles-Doucet sera de nouveau le théâtre de rencontres de crosse au champ dimanche prochain.

Cette fois, le Vert et Or en découdra avec des équipes composées de joueurs autochtones et anglophones. «Le sport est très populaire auprès des Anglais et des Amérindiens, il s'agira d'un excellent test pour nous», de conclure Serge Lafleur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer