Solberg part encore favori

Avec ses 267 points au compteur, le vétéran... (Photo: Olivier Croteau Le Nouvelliste)

Agrandir

Avec ses 267 points au compteur, le vétéran pilote Petter Solberg a remporté le premier titre du Championnat mondial de rallycross. On le voit célébrant sa victoire acquise à Trois-Rivières, le 8 août dernier.

Photo: Olivier Croteau Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(TROIS-RIVIÈRES) À pareille date en 2014, avant la première course du Championnat mondial de rallycross au Portugal, les observateurs attendaient avec impatience les premiers coups de volant de deux des principales vedettes de cette nouvelle série: le Norvégien Petter Solberg ainsi que Jacques Villeneuve. Le Rallycross RX célébrera son deuxième anniversaire à compter de ce week-end, mais il le fera sans Villeneuve, tandis que Solberg amorcera la défense de son titre, obtenu en septembre dernier, au terme d'une saison de rêve.

À moins d'un revirement, les amateurs de course de Trois-Rivières devront donc se priver de la venue de l'ex-champion de Formule 1 au parc de l'Exposition, cet été, lorsque le GP3R accueillera la septième étape du circuit mondial les 7 et 8 août.

Villeneuve, déjà fort occupé avec son emploi d'analyste de la F1 pour la chaîne française Canal +, devrait ainsi passer son tour autant pour l'épreuve de rallycross que celle de la série NASCAR Canadian Tire, présentée lors du week-end précédant celui du rallycross (31 juillet au 2 août).

«Nous ne sommes pas contre l'idée de revoir Jacques, mais il ne compte pas participer aux 500 miles d'Indianapolis non plus», fait remarquer le directeur général du Grand Prix de Trois-Rivières, Dominic Fugère, qui misera néanmoins sur Solberg, Patrick Carpentier et une belle brochette de pilotes.

«Pour Patrick, ça regarde bien. Nous avons soupé en ville la semaine dernière avec un de ses commanditaires. C'est tôt encore pour annoncer quoi que ce soit, mais ses chances sont bonnes.»

Il faut dire que Carpentier avait épaté la galerie en se qualifiant pour la finale de l'épreuve canadienne, l'an passé, et ce à sa première course en rallycross de surcroît. Le pilote originaire de Joliette, à bord d'une Volkswagen Polo, s'était entendu avec Marklund Motorsport.

Andrew Ranger a aussi été approché par des équipes de rallycross en vue du GP3R 2015. Son père, Robert, est une légende de la terre battue, comme le souligne Fugère.

Un circuit amélioré

Dominic Fugère était heureux de confirmer que la firme mondiale IMG avait accepté de prolonger son entente avec les dirigeants du GP3R.

Le circuit en tant que tel sera aussi amélioré. On parle de la portion à l'intérieur de l'Hippodrome 3R. «Le saut au milieu de l'hippodrome disparaîtra, mentionne le directeur général. Il y a eu trop de bris d'équipements l'an dernier à cet endroit. Quand un gars comme Tanner Foust se plaint, on l'écoute. Par contre, nous allons améliorer le spectacle en créant deux nouvelles possibilités de dépassements. Les spectateurs en sortiront gagnants.»

Si Petter Solberg s'établit comme favori, les candidats pour le détrôner existent. Son nouveau coéquipier, le Britannique Liam Doran, fait partie du lot. Ce dernier voudra assurément faire oublier sa saison 2014, au cours de laquelle la FIA avait suspendu sa licence.

Chez les autres prétendants, le Français Davy Jeanney, vice-champion d'Europe il y a deux ans, pourrait chambouler les plans de Solberg sous les couleurs de Team Peugeot Hansen.

Soulignons également que le circuit de F1 de Barcelone sera le théâtre de la dixième étape du championnat. «Pour la visibilité, ce sera extraordinaire. C'est le troisième circuit de F1 à accueillir du rallycross, avec Hockenheim (Allemagne) et Istanbul (Turquie). Ce qui est intéressant aussi, c'est que la manche de Hockenheim sera disputée pendant la même fin de semaine que l'épreuve de la série DTM.»

Fugère se rendra d'ailleurs en Allemagne pour assister à l'événement, la semaine prochaine. D'ici là, les pilotes en découdront à Montalegre, au Portugal. RDS2 télédiffusera la finale dès 13 h 30 dimanche.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer