Un volant à temps plein pour Camirand

Marc-Antoine Camirand aura enfin la chance de disputer... (Photo: Olivier Croteau Le Nouvelliste)

Agrandir

Marc-Antoine Camirand aura enfin la chance de disputer une saison complète en NASCAR Canadian Tire. L'écurie White Motorsports a accepté de lui confier un volant.

Photo: Olivier Croteau Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(TROIS-RIVIÈRES) Marc-Antoine Camirand peut enfin souffler. Après des années frustrantes où il été tenu loin des circuits plus souvent qu'autrement, il a obtenu la confirmation qu'il pilotera une voiture de la série NASCAR Canadian Tire (NCATS) à temps plein cet été.

Camirand sautera à bord d'un bolide de l'écurie White Motorsports, propriété du Québécois Derek White, qui course déjà en Canadian Tire ainsi qu'en Xfinity aux États-Unis. La relation entre les deux hommes est loin d'être nouvelle, puisque Camirand était à bord d'une de ses voitures lorsqu'il a fait ses premiers pas en stock-car, au Grand Prix de Trois-Rivières en 2013 après avoir remporté le volant du vainqueur de l'épreuve Sportsman. Visiblement, White a apprécié les habiletés du pilote de Saint-Léonard-d'Aston, puisque depuis, il lui a permis de participer à six autres épreuves.

«On est partis de loin, mais je dirais que le match a été bon. En plus, ils vont me préparer une voiture flambant neuve. Ce ne sera pas la même que l'an passé.»

C'est d'ailleurs à sa grande surprise qu'il a appris qu'il serait en piste durant toute la saison pour l'écurie dont les quartiers généraux sont à Kahanawake.

«Il reste encore quelques affaires à fignoler, mais je devrais participer à toutes les courses de la saison. J'ai de la misère à y croire encore. Derek est un peu difficile à tirer les vers du nez, et j'attendais de lui parler de nouveau, mais il est tout le temps parti aux États-Unis. C'est son frère, qui est préparateur de la voiture, qui me l'a appris.»

Durant la saison morte, Camirand a tenté, comme chaque hiver, de se dégoter un commanditaire qui lui permettrait d'être de l'aventure. Malgré des discussions sérieuses, la réponse a encore été négative. C'est donc de son propre chef que White permettra au Léonardois d'être en piste, par l'entremise d'un de ses propres partenaires en Xfinity, soit Graphoid ou encore Braille Battery.

Camirand se garde toutefois une petite gêne car, après tout, chat échaudé craint l'eau froide. À maintes reprises durant sa carrière il a vu une entente potentielle se transformer en grande déception.

«On va voir ce qui va se passer, je ne veux pas partir en peur. C'est déjà arrivé que je devais participer à plusieurs courses, mais j'en ai fait pas mal moins. L'écurie m'a dit oui pour la saison, mais dans ma tête, je sais que je vais être à Mosport assurément. Par la suite, j'y vais une course à la fois. J'ai été déçu souvent», souligne le spécialiste des circuits routiers, qui devra s'habituer aux circuits ovales, où il n'a coursé qu'une seule fois, l'an passé, en plus de 15 ans.

Le calendrier de la série NASCAR Canadian Tire s'amorcera le 17 mai au Canadian Tire Motorsport Park (Mosport).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer