Gain signé Bergevin

Flynn a réussi le filet gagnant, en plus... (Photo: La Presse Canadienne)

Agrandir

Flynn a réussi le filet gagnant, en plus de se faire complice de deux autres.

Photo: La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Marc Bergervin a sûrement dormi comme un bébé mercredi soir! Non seulement son club a gagné le duel initial face aux Sénateurs sans Max Pacioretty et P.K. Subban, rapidement chassé du match, mais ses plus récentes acquisitions ont brillé!

Le directeur-gérant du Canadien a été critiqué depuis la date limite des transactions. Jeff Petry faisait du bon boulot à la ligne bleue, sauf que Brian Flynn et Torrey Mitchell étaient invisibles. De petits joueurs interchangeables, qui ont coûté quelques choix au repêchage en plus de sortir Michaël Bournival de Montréal. Sur les réseaux sociaux, il y avait de plus en plus de venin...

Flynn et Mitchell ont choisi un grand moment pour sortir de leur torpeur. Avec Pacioretty dans les gradins, et Subban aux douches, les deux anciens joueurs des Sabres ont pris les choses en main. Mitchell a marqué le premier but de son club. Flynn a réussi le filet gagnant, en plus de se faire complice de deux autres. C'est majeur, comme contribution. Depuis le début de la semaine, on a souvent entendu les analystes vanter les employés de soutien des Sénateurs mais hier, ce sont ceux du Canadien qui ont fait la différence.

Cette victoire du Canadien brise le momentum des Sénateurs. Et montre aux Glorieux qu'Andrew Hammond n'opère plus avec la même magie qu'à ses débuts contre eux dans la grande ligue il y a deux mois. De son côté, Carey Price n'a pas paru aussi étanche qu'à l'habitude. Il a accordé quelques retours directement dans l'enclave, il est apparu en déséquilibre une couple de fois. Mais il a néanmoins gagné cette première confrontation avec le Hamburglar.

Ce fut un excellent spectacle. Ces deux équipes ne s'aiment pas. Nous avons peut-être le privilège d'assister à la naissance d'une vraie rivalité. Du côté du Canadien, j'ai également apprécié le travail de Devante Smith-Pelly et de Lars Eller. Dans le camp des Sénateurs, Jean-Gabriel Pageau attire les regards. Le ton est donné pour une série palpitante!

Partager

À lire aussi

  • Plombiers à la rescousse chez le Canadien

    Sports

    Plombiers à la rescousse chez le Canadien

    Le Canadien aura besoin de la contribution de tout son monde afin de connaître un fructueux parcours en séries éliminatoires. Hier, en l'absence de... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer