Pacioretty pourrait affronter les Sénateurs

Max Pacioretty a pris part à tous les... (Photo: La Presse Canadienne)

Agrandir

Max Pacioretty a pris part à tous les exercices lundi, mais il n'a pas encore reçu le feu vert pour reprendre sa place dans l'alignement.

Photo: La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Alexandre Geoffrion-Mcinnis
La Presse Canadienne
BROSSARD, Qc

Celui que l'on surnomme "Wolverine" chez le Canadien, en l'hommage du personnage de Marvel qui possède le don de régénération accélérée, a de nouveau été à la hauteur de sa réputation.

Max Pacioretty a pris part à son premier entraînement régulier en une semaine, lundi matin au complexe sportif de Brossard, ce qui signifie qu'il pourrait être en uniforme lorsque le Canadien entreprendra le premier tour éliminatoire de l'Association Est en accueillant les Sénateurs d'Ottawa, mercredi soir.

Pacioretty portait un chandail rouge, mais il a reconnu après la séance d'entraînement qu'il n'avait pas encore reçu le feu vert pour encaisser des mises en échec. Habituellement, lorsqu'un joueur ne peut subir de contact, il doit porter un chandail bleu poudre. «En ce moment, je respecte les échéanciers, s'est-il limité à dire. Je ne sais pas comment je vais réagir cet après-midi ou demain. De plus, je n'ai pas encore passé les examens et je n'ai pas encore encaissé de mise en échec. Mais je me sens bien.»

Il arborait aussi une visière teintée, ce qui n'était pas le cas cette saison. L'un des symptômes d'une commotion cérébrale est la difficulté à tolérer la lumière. «Je voulais simplement avoir l'air plus "cool" avec cette visière. C'est pour le "look"», a-t-il dit, avec son air de joueur de poker sur le point de commettre un bluff.

Pacioretty n'a pas joué depuis le 5 avril, après avoir été poussé contre la rampe par le défenseur des Panthers de la Floride Dmitry Kulikov. Il a donc raté les deux derniers matchs de saison régulière du Canadien. Lorsqu'on lui a demandé s'il avait subi une commotion cérébrale, il a offert une réponse de politicien. «À ce stade-ci de la saison, j'ai l'obligation de dire que j'ai subi une blessure au haut du corps. De toute évidence, on ne veut pas offrir un avantage à l'équipe adverse», a-t-il confié.

L'entraîneur-chef du Canadien Michel Therrien a également été avare de commentaires quant à l'état de santé de Pacioretty. «Aujourd'hui, c'était sa première pratique. Une chose est certaine, on va le prendre quand il va être prêt. Ça se peut que ce soit mercredi, ça se peut que ce soit vendredi, ou encore dimanche. On ne sait pas quand. Une chose est certaine, lorsqu'il sera de retour dans notre alignement, il sera à 100 pour cent.»

Pacioretty a pris part à tous les exercices, mais ceux-ci étaient surtout axés sur l'avantage numérique. Ses coéquipiers ont toutefois évité de le rudoyer, pour ne pas aggraver son état de santé. «C'était bon de le revoir sur la glace avec nous, a admis Pierre-Alexandre Parenteau. Ç'a été notre meilleur attaquant pendant toute la saison, donc c'est réconfortant de le voir parmi nous à l'approche des séries éliminatoires.»

Le meilleur marqueur du Canadien cette saison avait patiné samedi pendant une trentaine de minutes, sans rondelle, avant d'effectuer quelques exercices avec le caoutchouc le lendemain.

L'Américain, qui est âgé de 26 ans, a mené le Tricolore avec 37 buts et 67 points en 80 matchs cette saison.

La présence de Pacioretty a signifié que tous les joueurs du Tricolore étaient sur la patinoire lors de la séance d'entraînement - incluant Manny Malhotra et Mike Weaver.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer