Le Bellemare met fin à la dynastie du Bigfoot

Jonathan Allard (sous la pile) a marqué le... (Photo: Courtoisie Sandra Charette)

Agrandir

Jonathan Allard (sous la pile) a marqué le but vainqueur qui a permis au Bellemare de Louiseville de remporter les séries éliminatoires de la Ligue de hockey senior A de la Mauricie.

Photo: Courtoisie Sandra Charette

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Louiseville) La troisième aura été la bonne pour le Bellemare de Louiseville. Après avoir été vaincus lors des deux dernières finales par le Bigfoot de Saint-Léonard-d'Aston, les Louisevillois ont enfin vaincu leurs démons, dimanche, dans un gain de 4-3 en prolongation.

C'est un long soupir de soulagement qu'ont émis les nombreux partisans réunis à l'aréna de Louiseville dimanche après-midi quand Jonathan Allard a battu Vincent Lamontagne entre les jambières pour donner la victoire aux siens et enfin venir à bout du Bigfoot. «L'espace était là et j'ai tiré. Je ne sais pas comment décrire ça... je suis sans mots. C'est fou comme sentiment et je suis content que ça m'arrive. La coupe, c'est l'important», a lancé le héros du jour après son but.

Pour l'entraîneur Jonathan Lessard, l'arrivée de nouveaux joueurs, plus physiques, a fait la différence durant les présentes séries éliminatoires, le Bellemare étant plus difficile à affronter.

«On savait qu'on affrontait une bonne équipe et ce n'est pas pour rien qu'ils étaient champions lors des deux dernières années. Mais tout au long de la série, nous avons respecté le plan de match et c'est pourquoi nous en avons fini ce soir.»

Une remontée de dernière minute

Ce cinquième match avait jusque-là été à l'image du reste de la série: âprement disputé. Malgré un Bigfoot actif offensivement, le Bellemare avait réussi à s'emparer d'une avance de 3-1 avec moins de trois minutes à faire à la troisième période.

Sans gardien devant leur cage, les Léonardais ont jeté une douche froide sur les partisans en marquant deux buts en moins de 15 secondes, l'oeuvre de Maxime Charette et Pierre-Alexandre Joncas, pour retourner les deux équipes à la case départ.

«Trois buts en même pas 20 secondes, ça fait mal. Mais on a su se ressaisir. Entre les deux périodes, le moral était bas, mais on savait ce qu'on avait à faire, ça ne nous prenait qu'un seul but», a rappelé l'auteur du filet gagnant.

D'ailleurs, le Bigfoot pensait bien se sauver avec la victoire en début de prolongation, jusqu'à ce que Joël Quirion effectue un arrêt miraculeux avec la mitaine pour sauver les meubles.

«Une équipe qui gagne des championnat, ça prend un bon gardien, peu importe le niveau. Joël a fait les gros arrêts durant la série et celui-là en était tout un», a ajouté Lessard.

Dans le camp adverse, les visages étaient bien longs après avoir raté le triplé par si peu.

«On aurait pris un meilleur sort, parce qu'on voulait compléter le tour du chapeau. On a vidé le réservoir comme on le pouvait. Je veux féliciter et rendre crédit au Bellemare, qui a payé le prix. Ça faisait trois ans qu'ils se rendaient (en finale). Il n'y a pas d'équipe qui ne le méritait pas, mais c'était à leur tour», a soupiré le pilote Sébastien Vouligny au terme de la rencontre.

«Les gens disaient que la troisième, c'est la plus difficile à aller chercher et ils avaient raison. La leçon, c'est qu'on ne peut pas toujours gagner, et nous allons essayer d'apprendre de ça», a-t-il conclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer