Le Blizzard face au précipice

Alain Côté... (Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste)

Agrandir

Alain Côté

Photo: Stéphane Lessard Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Trois-Rivières) Le Blizzard Cloutier Nord-Sud n'aura plus le droit à l'erreur dans la série qui l'oppose aux Éperviers de Sorel-Tracy, puisqu'il a subi un troisième revers consécutif, cette fois par la marque de 4-1, lundi, en Montérégie

Comme c'est le cas depuis le début du duel entre les deux équipes, Étienne Brodeur a joué un rôle prépondérant dans la victoire des Sorelois. L'attaquant a marqué les deux premiers buts des siens, en plus de se faire complice du troisième, inscrit par Stéphane Roy en deuxième période. Brodeur a ainsi porté son total de points dans cette série à huit en trois matchs.

«Nous n'avons pas été assez opportunistes, soupirait Alain Côté après la rencontre. Nous sommes sortis fort et on contrôlait la rondelle en première période. Puis, nous avons donné un mauvais but et ç'a brisé notre momentum. En deuxième période, les Éperviers ont su capitaliser sur leurs chances de marquer.»

Les Trifluviens tiraient alors de l'arrière 3-0 et faisaient face à un gardien en grande forme, puisqu'Adam Russo a affronté 37 tirs dans cette rencontre.

Jonathan Bellemare est venu insuffler un peu d'espoir dans le camp des visiteurs en battant Russo alors qu'il restait un peu plus de 10 minutes à faire au troisième vingt.

Ce fut toutefois la seule réussite offensive de la troupe d'Alain Côté dans ce match et Maxime Charron et venu compléter le tout pour les Sorelois dans un filet désert avec 98 secondes à faire pour mettre fin aux hostilités.

Il s'agit d'une défaite crève-coeur pour le Blizzard, qui est maintenant en retard 0-3 dans la série. Le quatrième match, vendredi au Colisée de Trois-Rivières, pourrait être le dernier cette saison.

«Nous n'avons jamais lâché, souligne le pilote. Il nous reste du jus dans les jambes. Tout le monde est conscient que ça ne sera pas facile, mais il n'y a rien qui est décidé tant que la quatrième partie ne sera pas gagnée.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer