Le BigFoot de retour à ses bonnes habitudes?

Le Bellemare pourrait porter un dur coup au... (Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste)

Agrandir

Le Bellemare pourrait porter un dur coup au BigFoot dans la finale de la Ligue de hockey senior A de la Mauricie, ce soir à Louiseville.

Photo: Émilie O'Connor Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(TROIS-RIVIÈRES) Bien qu'il tire de l'arrière 2-0 dans la série qui l'oppose au Bellemare, le BigFoot de Saint-Léonard-d'Aston semble loin d'être enterré. L'entraîneur Sébastien Vouligny promet que son équipe reviendra aux sources vendredi soir à Louiseville.

Au terme du dernier match entre les deux équipes, le pilote y était d'ailleurs allé d'une prédiction osée, alors qu'il avait mentionné qu'il allait tout de même parier sur son équipe pour l'emporter en six.

«C'était les émotions qui parlaient. J'étais dans un drôle d'espace durant toute la fin de semaine, je n'étais plus moi-même, j'avais perdu le nord. Mais j'ai confiance en mon équipe. Ça nous a pris les deux défaites pour voir l'étendue de la profondeur des racines de notre club.»

Visiblement, une bonne discussion s'imposait entre les joueurs et l'entraîneur afin de ramener le train sur les rails, Vouligny avouant ne pas avoir bien fait son boulot depuis le début de la série.

«Nous nous sommes mis à détester Nelson Vargas-Diaz et Pier-Luc Bouchard nous tapait sur les nerfs. Nous sommes sortis de notre identité et j'en prends entièrement le blâme. Nous avons laissé retomber la poussière et les gars sont prêts, et ça, ce n'est pas grâce à moi, mais à eux.»

Le match de ce soir aura une importance cruciale, puisqu'il sera le premier de trois ce week-end. L'équipe qui l'emportera profitera d'un momentum important en vue des deux parties suivantes. Le Bellemare préfère toutefois rester concentré sur l'objectif à court terme.

«Tous les matchs peuvent changer l'allure d'une série. Même si nous nous retrouvons à 3-0, il faudra les respecter, parce qu'ils sont capables de revenir de l'arrière. Il faudra rester terre à terre et ne pas voir plus loin que la première période», observe le pilote Jonathan Lessard, qui a eu la main heureuse en jumelant les défenseurs Éric Bégin et Nicolas Désilets, qui ont des allures du duo Subban-Markov chez le Canadien.

«Bégin nous marque des buts très importants. Quant à Désilets, il est très physique. C'est un de nos meilleurs éléments, en plus d'être très bon dans son rôle de leader.»

Chez les Léonardais, en cas de défaite ce soir, on promet que les épaules ne tomberont pas en vue du match de demain, qui aura lieu dans leur contrée.

«Même si nous nous retrouvons à 0-3, je crois quand même que nous pouvons revenir de l'arrière pour gagner. C'est ça, le BigFoot. Nous sommes une famille», conclut Vouligny.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer