Sport étudiant: la Mauricie sauve encore les meubles

Le volleyball sera à l'honneur à Shawinigan du... (Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste)

Agrandir

Le volleyball sera à l'honneur à Shawinigan du 10 au 12 avril. À l'avant: la responsable des sports à l'école Val-Mauricie Cynthia Boucher, le président d'honneur du championnat provincial et président de la Commission scolaire de l'Énergie Jean-Yves Laforest, de même que la directrice générale du RSEQ Mauricie Micheline Guillemette. Derrière, le directeur général du RSEQ Jacques Moffatt est entouré des joueurs des Montagnards Raphaël Loranger et Dereck Gélinas.

Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(SHAWINIGAN) Nous avons une belle démonstration, encore ce printemps, que le leadership en terme de sport étudiant au Québec passe souvent par la Mauricie. La branche régionale du Réseau du sport étudiant du Québec a organisé, depuis l'automne, deux championnats provinciaux. Trois autres auront lieu durant le mois d'avril, dont deux finales regroupant les meilleurs volleyeurs du secondaire.

Les gymnases des écoles Val-Mauricie (juvéniles garçons) et Des Chutes (juvéniles filles) présenteront la compétition, du 10 au 12 avril. L'élite des classes benjamines convergera pour sa part à Trois-Rivières, plus précisément entre les murs de l'école Chavigny et de l'Académie les Estacades.

Quelques jours plus tard, le Complexe sportif Alphonse-Desjardins accueillera le tournoi le plus important de l'année en cheerleading. Ces activités s'ajoutent aux événements de football et de soccer, dont les champions ont déjà été couronnés.

Le directeur général du RSEQ, Jacques Moffatt, ne tarit pas d'éloges envers le groupe mené par Micheline Guillemette ainsi que pour tous les autres bénévoles des écoles, qui assurent le bon déroulement des divers championnats.

«Avec les mesures de compressions du gouvernement, ce n'est pas toujours motivant pour les employés des écoles de s'investir dans de telles causes. Pourtant en Mauricie, ça fonctionne très bien. La région a développé une expertise pour la tenue de ces tournois. Depuis dix ou 12 ans, vous êtes les chefs de file», lance le grand manitou du sport étudiant.

La situation est à ce point problématique qu'au cours des dernières années, le RSEQ n'a eu d'autre choix que d'annuler certains championnats, au grand désarroi des athlètes et des entraîneurs. On évitera ce scénario pour 2015. «En grande partie grâce au dynamisme du RSEQ Mauricie», tient à souligner Jacques Moffatt.

Fébrilité

À Val-Mauricie, l'équipe masculine juvénile des Montagnards trépigne d'impatience à l'idée de jouer devant les siens. Dirigés par Jérémie Pelletier, les gars sont les seuls à jouer en division 2 en Mauricie. Ils évoluent dans la ligue des Cantons-de-l'Est, où ils ont pris le deuxième rang en saison.

«On vise le top-10 aux provinciaux, admet Pelletier. Ce sera un bon défi! Nous sommes fiers d'avoir une équipe de gars, c'est un travail qui s'amorce à l'école primaire alors les racines partent de loin. C'est d'autant plus satisfaisant qu'il n'existe pas de concentration volleyball. Notre équipe, on la forme pendant les heures de classe, au bon vouloir de tous.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer