Revers crève-coeur pour les Dragons

L'entraîneur des Dragons, Kevin Desrochers.... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'entraîneur des Dragons, Kevin Desrochers.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les Dragons de Collège Laflèche ont subi l'élimination en demi-finale de la Ligue collégiale de hockey de la manière la plus cruelle, samedi, lors du match ultime face aux Rebelles de Sorel-Tracy. Ils se sont inclinés 4-3 en prolongation.

Le pilote Kevin Desrochers ne cachait pas sa déception, puisqu'il estimait que son équipe avait tout fait pour l'emporter, sauf être opportuniste.

«Nous avons dominé le match d'un bout à l'autre. Les Rebelles n'ont eu que deux tirs en prolongation et ils ne sont venus que deux fois dans notre zone. Mais c'est un but typique de la prolongation, c'était comme au ralenti et la rondelle a dévié. C'est plate.»

Jusque-là, les Trifluviens disputaient une excellente partie, eux qui avaient l'avantage au chapitre des lancers 40-26.

Benjamin Parent et Gabriel Amyot avaient porté la marque à 2-2 en fin de deuxième période, et François Aubry croyait bien avoir donné le but gagnant aux siens avec 3 min 40 s à faire au troisième engagement, lorsqu'il a battu le gardien Sébastien Dupré. Mais avec deux minutes à faire, Vincent Michaud a eu le meilleur sur le gardien Gabriel Forcier pour ramener les deux équipes à la case départ.

«Je suis déçu pour les six finissants, parce que de la manière dont nous avons joué, on méritait de gagner. Le sort était contre nous. En plus, nous nous sommes fait refuser un but en prolongation. L'arbitre ne l'a pas vu entrer, sur un jeu où on allait au filet. Je trouve ça inacceptable que dans un match de séries collégiales, il n'y ait pas de juge de but ou encore deux arbitres», a pesté Desrochers.

Celui-ci applaudissait le travail de Dupré dans le filet adverse, qui n'est habituellement pas le gardien partant des Rebelles.

«Il nous a volé trois ou quatre fois. Quand j'ai vu qu'il (Éric Messier) a embarqué son deuxième gardien, je n'en revenais pas. C'était une surprise, même si on venait d'en compter cinq contre son autre (vendredi).»

Le pilote trifluvien dira au revoir à six joueurs, qui terminent leur passage avec le Collège Laflèche. En plus d'Aubry et Amyot, Xavier Labonté, Gabriel Rousseau, Kevin Rock et Simon Fortier en étaient à leur dernier match.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer