Une balle glissante coule le Cool FM

Maxime Boisclair (à droite) a été un rouage... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

Maxime Boisclair (à droite) a été un rouage important au Blizzard pendant la première ronde des séries.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Il aura trimé jusqu'au bout, mais le Blizzard Cloutier Nord-Sud est finalement parvenu à éliminer le Cool FM de Saint-Georges en sept matchs, dimanche, au Colisée, et ce de la manière la plus inattendue: à l'aide d'une balle glissante dans un gain de 6-4.

Après avoir pris une avance de 3-1, les Trifluviens ont encore une fois laissé les visiteurs revenir dans la rencontre, et même prendre une avance de 4-3 en début de deuxième période. Le Cool FM bourdonnait et avait le vent dans le dos. Toutefois, après avoir échoué à quatre reprises à plus d'un homme en deuxième, le Blizzard allait enfin marquer lors d'une séquence à cinq contre trois avec moins de trois minutes à faire à l'engagement, pour niveler la marque.

Puis, avec quelques secondes à faire à la période, Tommy Lafontaine, de sa propre ligne bleue, y est allé d'un dégagement en direction du filet adverse. La rondelle, à l'image d'une balle glissante au baseball, a décrit une courbe et a pénétré dans le haut de la cage de Loïc Lacasse, 36 mètres plus loin. À la défense du portier, le lancer de Lafontaine a été effectué alors que Carl Gélinas faisait écran en milieu de patinoire, ce qui a empêché le Beauceron de voir la rondelle quitter la lame du bâton du Trifluvien.

«Je ne me cacherai pas, c'est un coup de chance. On dit toujours qu'il faut mettre des rondelles au filet, et avec si peu de temps à faire, j'ai pris une chance», a expliqué Lafontaine.

Ce but a eu pour effet de scier les jambes des joueurs du Cool FM. Pire encore, le Blizzard est revenu à la charge dès le début de la troisième période et Jonathan Bellemare a marqué le sixième des siens. Une douche froide s'est abattue sur les hommes d'Éric Dandenault.

«Le cinquième but nous a fait mal. Ç'a complètement changé le momentum. Les petites erreurs nous ont coûté le match», a expliqué le gouverneur de l'équipe, Patrick Lacelle, appelé à agir comme porte-parole puisque Dandeneault a refusé de rencontrer la presse.

Chez les vainqueurs, le pilote Alain Côté soulignait l'apport de ses trois trios «Le but à Lafontaine leur a fait mal, mais celui de (Marc-André) Huot à cinq contre trois avant aussi. Le trio d'Alexandre Comtois, Maxime Boisclair et Maxime Tanguay a joué toute une série. Ils ont été appelés à tuer des punitions et ce soir, ils ont deux buts. Tous les matchs que nous avons gagnés, ils ont joué fort. Nous avons trois trios stables.»

Des propos qui ont trouvé écho chez Yann Joseph, qui a été l'une des victimes de l'arbitrage plus qu'inconstant qui semble être légion dans la LNAH depuis le début des séries éliminatoires.

«On a joué en équipe, ce que nous n'avons fait que par séquences cette saison. Saint-Georges était une bonne opposition, jeune et qui patinait. Je pense qu'on a joué notre meilleure partie de la série.»

Suspension pour Poulin

En demi-finale, le Blizzard retrouvera les Éperviers de Sorel-Tracy, mais il devra le faire sans Hubert Poulin. Celui-ci a été suspendu sept matchs à la suite du coup de poing par derrière qu'il a assené à Samuel Duplain dans le sixième match de la série contre le Cool FM.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer