• Le Nouvelliste > 
  • Sports 
  • > Un cinquième match prometteur entre le Blizzard et Cool Fm ce soir 

Un cinquième match prometteur entre le Blizzard et Cool Fm ce soir

Le gardien du Blizzard Marco Cousineau affiche un... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le gardien du Blizzard Marco Cousineau affiche un taux d'efficacité de ,904 depuis le début de la série face au Cool FM.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Marco Cousineau a beau avoir un parcours étoffé en séries éliminatoires, avec deux finales de la Coupe du Président du circuit Courteau, le gardien du Blizzard Cloutier Nord-Sud a été plongé dans une toute nouvelle situation en quarts de finale contre le Cool FM de Saint-Georges.

Jamais auparavant n'avait-il été confronté à un déficit de 0-2, et il entend bien achever ce défi avec ses coéquipiers pour se qualifier pour les demi-finales de la Ligue nord-américaine de hockey.

Alors que la série se transporte maintenant à égalité 2-2 au Colisée de Trois-Rivières, jeudi soir dès 20 h, Cousineau semble préférer la position dans laquelle se trouve le Blizzard, avec le vent dans le dos. «J'aime mieux avoir gagné les deux derniers matchs», lance-t-il.

Même après avoir échappé les deux rencontres initiales, l'homme masqué raconte n'avoir jamais senti de panique chez ses coéquipiers. Selon lui, ce n'est pas tant le Blizzard qui se traînait les pieds, mais plutôt son vis-à-vis masqué qui multipliait les prouesses à l'autre bout de la patinoire.

«Depuis le début de la série, on n'a pas mal joué. Il faut donner le crédit à Loïc Lacasse. Si on n'a pas marqué 5-6 buts par match, c'est parce qu'il arrête 40 rondelles à chaque soir», soutient l'ex-espoir des Ducks d'Anaheim.

Deux fois dans sa carrière Cousineau a veillé tard au printemps. Après avoir soulevé la Coupe du Président - contre les Cataractes de Shawinigan - et participé à la Coupe Memorial avec les Voltigeurs de Drummondville en 2009, le portier de 25 ans a participé à la finale de la LHJMQ avec les Sea Dogs de Saint-Jean en 2010, s'inclinant en six matchs face aux Wildcats de Moncton.

Il concède que cette expérience est d'une grande utilité lorsque le portrait se corse en séries.

«Dans la chambre, on n'a jamais douté de nos capacités. Il y a beaucoup d'expérience ici. Par exemple, des gars comme Jean-François David et Jonathan Bellemare en ont vu d'autres. Ce n'est pas leur premier rodéo.»

N'empêche que le but vainqueur inscrit en prolongation du troisième match de la série par Mathieu Guertin a sauvé la mise et donné un souffle additionnel à un Blizzard qui aurait été placé sous le respirateur artificiel dans le cas d'une défaite «J'avoue qu'en prolongation, on avait tous hâte que la rondelle entre dans le but adverse! C'est assurément un point tournant», note le joueur le plus utile à son équipe dans la LNAH en 2013-2014.

Maintenant, c'est une courte série deux de trois qui attend le Blizzard avec des matchs aujourd'hui, demain et, si nécessaire, dimanche. Pour ce cinquième duel entre Trois-Rivières et Saint-Georges, l'entraîneur Alain Côté n'entend d'ailleurs pas remodeler son alignement.

Les modifications apportées avant le week-end dernier ont rapporté gros alors que Mathieu Guertin, muté sur le premier trio, avait enregistré un tour du chapeau dans le troisième match.

«Les ajustements ont été très satisfaisants. Tout le monde a pris goût à gagner. On va garder la même recette», note Côté.

«Les gardiens jouent du gros hockey de chaque côté depuis le début de la série alors la marge de manoeuvre est très mince. Il va encore falloir que les unités spéciales soient efficaces.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer