Andrew Hammond aux trousses de Lalime

Le gardien Andrew Hammond, surnommé le Hamburglar, est... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Le gardien Andrew Hammond, surnommé le Hamburglar, est la nouvelle coqueluche de la Ligue nationale de hockey depuis quelques semaines. Il n'a toujours pas perdu en temps réglementaire à ses 15 premiers matchs.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Patrick Lalime jettera un coup d'oeil très intéressé au match entre les Sénateurs d'Ottawa et les Rangers, jeudi soir à New York, alors que le gardien recrue Andrew Hammond tentera d'égaler le record pour le plus grand nombre de matchs sans subir la défaite en temps réglementaire en début de carrière dans la LNH, une marque établie par l'ex-portier des Cataractes de Shawinigan avec les Penguins de Pittsburgh en 1996.

À son arrivée avec les Penguins de Pittsburgh,... (Photo: NHL.com) - image 1.0

Agrandir

À son arrivée avec les Penguins de Pittsburgh, en 1996, Patrick Lalime avait signé une nouvelle marque de la LNH avec 16 départs consécutifs sans subir la défaite.

Photo: NHL.com

«Les dernières semaines m'ont fait revivre tout plein de beaux souvenirs. Il s'agit du plus beau record, car non seulement tu te fais un nom avec les résultats, mais l'équipe gagne aussi, donc tout le monde pousse ensemble», souligne l'ancien porte-couleurs des Penguins, des Sénateurs, des Blues de St. Louis, des Blackhawks de Chicago et des Sabres de Buffalo.

À l'époque, l'ex-portier des Cataractes était un jeune fringant qui amorçait sa deuxième campagne dans le hockey professionnel. Tenant le fort d'un alignement misant sur des légendes comme Mario Lemieux, Jaromir Jagr et Ron Francis, Lalime avait remporté 14 de ses 16 premiers départs, récoltant aussi deux verdicts nuls au passage.

Dix-neuf ans plus tard, Lalime surveille attentivement le parcours de Hammond qui a su replacer les Sénateurs au coeur de la course aux séries éliminatoires grâce à cette poussée irrésistible.

L'ancien homme masqué des Sens a d'ailleurs eu l'occasion de rencontrer la nouvelle coqueluche de la capitale fédérale au cours des derniers jours. «Il m'a beaucoup impressionné par sa maturité et son calme. Son histoire m'a rapporté à la mienne, celle d'un gardien underdog qui arrive un peu de nulle part et qui connaît une superbe lancée», explique Lalime, lui-même un choix de 6e ronde en 1993, qui ne pourra toutefois regarder le match des Sénateurs en direct ce soir puisqu'il sera à l'analyse du match entre les Ducks d'Anaheim et les Bruins de Boston, sur les ondes de TVA Sports.

Si jamais le «Hamburglar» parvient à éviter la défaite en temps régulier ce soir et samedi (contre les Maple Leafs de Toronto), le nom de Patrick Lalime sera rayé à jamais du livre des records de la LNH. En bon joueur, il se range tout de même derrière le nouveau héros d'Ottawa.

«Mon record va être battu éventuellement alors je lui souhaite le meilleur. S'il est capable de battre cette marque, je lui lève mon chapeau.»

En plus de se réjouir des succès de Hammond, l'analyste originaire de Saint-Bonaventure est également bien heureux que les Sénateurs d'Ottawa se retrouvent au coeur de ce conte de fées.

«J'adore des histoires comme ça, avec les hamburgers, entre autres. C'est très bon pour la ville, pour le hockey. Ottawa, c'est l'endroit où j'ai eu le plus de plaisir à jouer, où j'ai eu le plus grand rôle et le plus de succès», dit Lalime qui a défendu la cage des Sénateurs de 1999 à 2004.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer