Hockey senior A: Louiseville passe en finale

Le gardien du Tomahawk Alexandre Michaud a presque... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le gardien du Tomahawk Alexandre Michaud a presque volé la vedette en bloquant 40 rondelles dimanche à Louiseville, mais son vis-à-vis du Bellemare, Joël Quirion, s'est aussi bien tiré d'affaires, comme en font foi ses 34 arrêts.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Louiseville) On aura droit à une troisième finale consécutive entre le Bigfoot de Saint-Léonard-d'Aston et le Bellemare de Louiseville, dans la Ligue de hockey senior A de la Mauricie.

Dans un aréna plein à craquer dimanche après-midi, les Louisevillois ont mérité leur billet pour la dernière série du circuit Beauchamp en vertu d'un gain de 3-2 en prolongation, quand Marc Girouard a fait bouger les cordages derrière le filet défendu par le gardien Alexandre Michaud, du Tomahawk de Donnacona.

Les visiteurs contrôlaient pourtant leur destinée. Après le but de Maxime Petit en fin de troisième période, les surprenants joueurs du Tomahawk n'avaient qu'à se replier pour défendre la cage de Michaud. Ils y sont presque parvenus. Mais avec moins de trois minutes à écouler, un lancer d'Éric Bégin a dévié sur Nelson Vargas-Dias pour se retrouver derrière le gardien, presque parfait jusque là. Vargas-Dias enfilait quant à lui l'aiguille pour la deuxième fois de l'après-midi.

Auteur de 40 arrêts, Michaud n'avait rien à se reprocher au terme de ce match âprement disputé. Le Bellemare, de son côté, méritait cette victoire. L'équipe a joué le couteau entre les dents du début à la fin, à l'instar de ses adversaires. Oui, les nombreux partisans présents à l'Aréna de Louiseville ont eu droit à un beau spectacle.

Un spectacle qui a fait oublier, le temps d'un après-midi, les tristes événements de Saint-Gabriel-de-Brandon survenus le week-end dernier. «C'est une bonne chose d'avoir redoré le blason de la ligue. Ce genre de hockey, les gens en redemandent. Il y a eu beaucoup de respect de part et d'autre pendant cette série. C'est ce que les partisans veulent voir», opinait l'entraîneur du Tomahawk Luc Thibault, pas peu fier de ses hommes.

«Alexandre nous a donné une chance de gagner dans chacune des parties. C'est plate, parce qu'aujourd'hui (hier), j'estime que nous avons dominé une bonne partie du match. Ça aurait pris le killer goal, comme on dit. D'un autre côté, je lève mon chapeau au Bellemare. Avec la pression des champions de la saison et un septième match chez eux, ils ont relevé le défi avec brio. Nous reviendrons plus forts l'an prochain.»

Son vis-à-vis Jonathan Lessard tenait également à rendre hommage à ses rivaux. «Donnacona a réussi à battre Saint-Léonard deux fois pendant l'année et ils misaient sur le meilleur pointeur des séries en Bernard Samson. Mais nous avons tiré profit du fait qu'ils ne jouaient qu'à quatre défenseurs. Pour un troisième match en trois jours, il fallait exploiter cette facette. Oui, on a eu chaud, mais nos gars n'ont jamais abandonné. Ils ont toujours été dans le tapis. On a eu du jeu viril et propre.»

Victorieux devant les leurs vendredi soir (5-4 en prolongation), les joueurs du Bellemare ont perdu samedi au compte de 3-1 à Donnacona. Le Tomahawk aurait réalisé tout un tour de force s'il avait été en mesure d'éliminer Louiseville. En même temps, les amateurs de hockey senior seront comblés puisque pour la troisième fois en autant d'années, on assistera à un choc entre le Bellemare et le Bigfoot. «Je m'attends à une confrontation axée sur la vitesse», avance Lessard, dont les troupes ont enlevé deux des trois rencontres à l'enjeu en saison. La série finale devrait se mettre en branle la fin de semaine prochaine.

Mobilisation pour Louis-Étienne Leblanc

Le Bigfoot invite les amateurs à se mobiliser pour venir en aide à Louis-Étienne Leblanc, ce défenseur de 28 ans victime d'une grave agression de la part de Philippe Mailhot, du Blizzard de Saint-Gabriel-de-Brandon.

Des dons seront amassés dans le cadre des matchs de la finale, mais il est aussi possible d'envoyer des chèques à l'adresse suivante: Centre Richard-Lebeau, 375 rue Germain, Saint-Léonard-d'Aston, J0C 1M0. Ces chèques doivent être émis à l'ordre de Louis-Étienne Leblanc.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer