Soccer masculin: de milieu défensif à marqueur prolifique

Muté de son poste de milieu défensif vers... (Photo: Patriotes de l'UQTR)

Agrandir

Muté de son poste de milieu défensif vers l'attaque, Michel Carbonneau a guidé l'offensive des Patriotes avec une production de cinq buts en six matchs.

Photo: Patriotes de l'UQTR

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Parfois, de simples retouches à un alignement peuvent avoir un impact spectaculaire sur les résultats d'une équipe. L'entraîneur des Patriotes de l'UQTR en soccer masculin, Roch Goyette, est bien placé pour en parler, puisque sa décision de muter Michel Carbonneau de son poste de milieu défensif vers l'attaque a complètement métamorphosé l'offensive trifluvienne, qui a propulsé les Patriotes vers le championnat de saison régulière.

Dans son nouveau rôle, l'étudiant de quatrième année a connu une année du tonnerre avec une récolte de cinq buts en six matchs, bonne pour le deuxième échelon du circuit provincial universitaire.

Pour son entraîneur, l'importance des buts marqués par Carbonneau prime sur la quantité. «Il a eu un apport immense sur notre équipe. Ce n'est pas tant le nombre de buts mais la façon qu'il l'a fait. Il a marqué dans cinq matchs différents, avec quatre buts gagnants. Ça s'est avéré une décision très payante», vante Goyette.

La prolifique saison de Carbonneau lui a même valu une place sur la première équipe d'étoiles du circuit, en compagnie de ses coéquipiers David Lewis (gardien), Louis-Thomas Fortier (défenseur) et Guillaume Comtois-Noël (milieu). Quant au défenseur Hugo Turenne, il s'est frayé une place sur la seconde équipe d'étoiles.

Bien que satisfait de sa campagne, le fer de lance de l'offensive trifluvienne prend soin de souligner l'effort collectif qui est derrière les résultats. «C'est pas mal nouveau pour moi de marquer autant, mais ça demeure une réussite d'équipe. Chaque but que j'ai marqué a été construit en équipe et non pas individuellement», mentionne Carbonneau, qui n'avait inscrit qu'un seul but en sept matchs l'an dernier.

Ambitions élevées

Maintenant le championnat de saison régulière dans la poche, les Patriotes de l'UQTR vont tenter d'ajouter la couronne provinciale des séries éliminatoires, ce week-end au Complexe sportif Alphonse-Desjardins.

En demi-finale, le Rouge et Or de l'Université Laval se dressera sur la route des Trifluviens, samedi à 17 h. Plus tôt cette saison, les Trifluviens ont eu raison de leurs rivaux de la Capitale nationale 2-0, un des cinq jeux blancs enregistrés par le gardien David Lewis.

«L'objectif du début de saison était de participer au championnat de fin d'année (top 4) et c'est très satisfaisant d'y accéder par la grande porte. Maintenant, il y a forcément des attentes qui viennent avec le genre de saison qu'on a connue», explique Goyette dont l'équipe a seulement encaissé deux petits buts en six matchs.

L'autre demi-finale masculine sera entièrement montréalaise alors que les Citadins de l'Université du Québec à Montréal seront confrontés aux Carabins de l'Université de Montréal, à 19 h 30 samedi soir.

La finale du RSEQ aura lieu dimanche à compter de 16 h 45.

Nouvelle formule

Ce week-end, il s'agira d'ailleurs d'une nouvelle formule mise de l'avant par le Réseau du sport étudiant du Québec pour les éliminatoires en soccer intérieur alors que toutes les demi-finales et finales masculines et féminines seront présentées sous un même toit.

«Faire un Final Four, c'est très intéressant pour les amateurs et pour le sport. Il reste à voir si c'est la formule idéale. Disputer deux matchs en deux jours, c'est très taxant pour les joueurs. Il a fallu ajuster la préparation physique en conséquence», souligne l'entraîneur des Patriotes.

Du côté féminin, le Rouge et Or et l'Université Laval est favori pour rafler les grands honneurs. En demi-finale, les doubles championnes en titre seront opposées au Vert et Or de Sherbrooke dès 12 h 15 samedi. L'autre affrontement du carré d'as mettra aux prises les Martlets de McGill et les Carabins de l'Université de Montréal, à compter de 14 h 45.

La finale provinciale féminine sera présentée dimanche sur le coup de 14 h 15.

Après avoir compilé un dossier de 0-3-2, la formation des Patriotes s'est inclinée en quarts de finale 3-2 contre McGill le week-end dernier. Par ailleurs, la gardienne Gabrielle Lambert est l'unique représentante des Patriotes à avoir obtenu sa place sur la première équipe d'étoiles du circuit provincial. Elle avait obtenu le même honneur la saison précédente.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer