Le Blizzard dans le pétrin

Loïc Lacasse a brillé devant le filet du... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Loïc Lacasse a brillé devant le filet du COOL FM dimanche.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les séries éliminatoires ne sont vieilles que d'une fin de semaine, mais déjà, le Blizzard Cloutier Nord-Sud de Trois-Rivières occupe une position peu enviable.

Après avoir bêtement échappé la rencontre inaugurale vendredi au Colisée, laissant le Cool FM marquer en désavantage numérique pendant la période de prolongation, les hommes d'Alain Côté ont de nouveau plié l'échine, dimanche, cette fois à Saint-Georges.

Le Cool FM s'est imposé 3-1 à domicile et mène désormais cette série 4 de 7 deux victoires contre aucune.

La formation beauceronne a d'ailleurs frappé tôt et fort dimanche après-midi. Dès la 80e seconde de jeu, Mikaël Bédard a trompé la vigilance du gardien Marco Cousineau pour donner les devants aux siens.

Marc-André Huot, sur des passes de Yann Joseph et Antoine Nadeau, a assuré la réplique du Blizzard quelques minutes plus tard, alors qu'il y avait passablement de circulation devant le filet de Loïc Lacasse.

Les deux hommes masqués se sont signalés à plusieurs reprises, Lacasse concluant sa journée de travail avec 34 arrêts. Cousineau a de son côté bloqué 24 rondelles.

En milieu de deuxième, David Poulin a relancé le Cool FM en déjouant le gardien trifluvien. Jérémy Vigneault-Bélanger, auteur d'un tour du chapeau à la Gordie Howe (un but, deux passes et un combat), a inscrit le filet d'assurance plus tard en troisième période.

«Il y aura des changements»

En dépit de la situation, personne ne panique dans le vestiaire de Trois-Rivières. Parole d'Alain Côté. «On a joué comme vendredi, c'est-à-dire que nous avons dominé à tous les niveaux, que ce soit pour les lancers, les mises en échec, les mises au jeu ou la possession de rondelle.»

La différence, c'est l'inefficacité des troupes en avantage numérique. Le Blizzard a terminé la rencontre avec un ratio de 0 en 10. Saint-Georges a eu la main heureuse à deux reprises sur 11 tentatives.

«Il y aura des changements en vue du match de vendredi prochain. Nous avons raté une belle opportunité en troisième pendant une pénalité de cinq minutes. C'est dommage. Mais une série c'est long et personne n'a pesé sur le bouton d'alarme ici.»

Le Blizzard n'aura pas droit à l'erreur vendredi au Colisée. En plus des deux revers, plusieurs partisans ont fait état de leur mécontentement sur les réseaux sociaux par rapport aux dernières prestations du club.

Une victoire redonnerait assurément de l'espoir à tout ce beau monde.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer