Enfin un cadeau pour Jean-François Dumoulin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(TROIS-RIVIÈRES) Il faut remonter en 2003 pour se souvenir de la dernière année où Jean-François Dumoulin a disputé un championnat complet, toutes séries confondues, alors qu'il avait remporté le titre en Grand-Am Cup. Il pourrait enfin revenir à temps plein à la course automobile cette année puisqu'il a signé une entente de six courses avec l'écurie Motorsports in Action (MIA).

Ce nouveau partenariat lui permettra d'être des quatre premières épreuves de la série, ainsi que de la course à Saint-Eustache et au Grand Prix de Trois-Rivières.

La porte est ouverte s'il est en mesure de trouver des commanditaires supplémentaires afin d'être des cinq autres événements du calendrier NASCAR Canadian Tire.

«Je suis plus proche que jamais (de faire une saison complète). Lors des autres étés, je pouvais juste faire ICAR et le GP3R, et peut-être une autre course si je ne m'étais pas planté. Ce sera une tout autre attitude en 2015», souligne le pilote trifluvien.

Non seulement pourra-t-il participer à davantage de courses, mais surtout, il pourra s'élancer sur deux ovales, ce qui sera une première pour lui dans le championnat canadien.

Le Trifluvien n'en sera pas à une première collaboration avec le propriétaire de l'écurie MIA, Eric Kerub, puisque les deux hommes se connaissent depuis des années et sont amis. Dumoulin travaille même à configurer les voitures Nissan de la future Coupe Micra, dont les bolides sont fabriqués à l'usine de l'écurie.

C'est ainsi que de fil en aiguille, l'idée pour MIA de se procurer deux voitures, une de circuits routiers et une d'ovales, a fait son chemin. C'est ce qui s'est produit, alors que l'écurie a fait l'acquisition de deux bolides du préparateur King Autosport, formation avec laquelle évolue le frère de Jean-François, Louis-Philippe.

«En achetant chez King Autosport, et avec mon frère qui y est, on s'assure d'avoir un bon encadrement. Mon frère va pouvoir nous aider pour les réglages», souligne l'aîné de la famille, qui hérite ainsi des voitures que conduisait le prometteur Alex Guénette la saison dernière.

La participation financière des partenaires du pilote, Bernier-Crépeau et le Groupe Bellemare, a été accentuée en vue de ce nouvel horaire. Celui-ci est aussi en discussion avec d'autres commanditaires potentiels dans le but de disputer une saison complète en NASCAR Canadian Tire. Le Trifluvien pourra aussi se trouver un budget supplémentaire en louant sa voiture des dernières saisons au plus offrant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer