Martin Lefebvre, le général indispensable

Le brio de Martin Lefebvre au sein de... (Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste)

Agrandir

Le brio de Martin Lefebvre au sein de la brigade défensive des Patriotes ne passe pas inaperçu aux yeux de son entraîneur et ses coéquipiers.

Photo: Sylvain Mayer Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Martin Lefebvre ne sera pas nommé défenseur par excellence au pays, mercredi soir au gala du Sport interuniversitaire canadien qui se tiendra dans le cadre des festivités entourant la Coupe Université, présentée cette semaine à Halifax.

Et pour cause, l'ancien des Remparts de Québec n'a disputé que 14 matchs en saison régulière en raison d'une fracture à une main. Difficile de se faire valoir dans de telles circonstances. La saison précédente, des maux de dos avaient également contraint Lefebvre à l'inactivité pendant les séries éliminatoires.

Qu'à cela ne tienne, son entraîneur Marc-Étienne Hubert demeure convaincu que son général à la ligne bleue représente la crème du réseau universitaire canadien. Compte tenu des matchs que Lefebvre a passés à l'infirmerie, le pilote peut facilement constater l'impact qu'il peut avoir sur son unité défensive.

«C'est un gars qui a beaucoup de millage, qui est habitué à jouer des grosses minutes depuis qu'il a 17 ans. Il est excellent en attaque à cinq, entre autres pour installer l'avantage numérique en territoire adverse, il a fait ça toute sa carrière. Mais il peut aussi tout faire sur la glace. C'est un défenseur unique qui est un gros atout pour notre équipe», analyse Hubert.

Ses coéquipiers sont tout aussi flatteurs que l'entraîneur-chef à l'endroit de celui qui a amassé 203 points en quatre saisons avec les Remparts. Vétéran de quatre saisons chez les Patriotes, Olivier Hotte avoue que la présence de Lefebvre dans l'alignement a un effet stabilisateur. «Ça paraît quand il est là. C'est un défenseur vraiment complet. Il amène beaucoup de polyvalence à notre groupe et ça permet à tout le monde de jouer son rôle. On n'a pas nécessairement besoin de l'utiliser en désavantage numérique. Il peut jouer des grosses minutes à cinq contre cinq et aussi en avantage numérique.»

Évidemment apprécié au sein de l'unité défensive, Lefebvre obtient également des éloges de ses coéquipiers offensifs, notamment en raison de son brio pour relancer l'attaque. Cette année, il a notamment enregistré 20 points en 14 matchs de saison régulière en plus d'en ajouter cinq en sept matchs éliminatoires.

«C'est notre meilleur défenseur, notre quart-arrière. Quand il est sur la patinoire, il enlève un certain stress aux joueurs. Aussi, avec un gars qui peut jouer 30 minutes, tout le monde joue dans la bonne chaise en défensive», vante l'attaquant Billy Lacasse.

Par ailleurs, Hotte ne croit pas que la carrière de Lefebvre va se terminer après son passage avec les Patriotes. Il ne serait pas surpris que des formations professionnelles lui fassent les yeux doux dans un avenir rapproché.

Avant de s'amener à l'UQTR, Lefebvre avait brièvement séjourné avec les Gladiators de Gwinnett dans la East Coast League. «On sait qu'il va se présenter à chaque match et il pousse tout le monde à vouloir jouer son meilleur hockey. Je pense bien que ça ne sera pas fini pour lui après l'université. C'est un gars qui peut jouer dans le professionnel.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer