Les Cataractes grimpent au cinquième rang

Malgré le brio du gardien Zachary Fucale, les... (PHOTO: FRANÇOIS GERVAIS)

Agrandir

Malgré le brio du gardien Zachary Fucale, les Cataractes ont eu le dernier mot contre les Remparts mardi soir.

PHOTO: FRANÇOIS GERVAIS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Les Cataractes se réveillent ce mercredi matin au cinquième rang du classement général de la LHJMQ. Et ils n'ont rien volé! Dans un match où chaque pouce de glace a été chèrement vendu, les Shawiniganais ont signé un gain de 2-1 aux dépens des puissants Remparts de Québec, mardi devant plus de 3000 personnes au Centre Gervais Auto.

À part peut-être sur l'avantage numérique où ils ont concédé plus de chances de marquer qu'ils en ont fabriquées, les hommes de Martin Bernard ont réussi un sans faute. Ils ont gagné plus que leur part de bagarres à un contre un, ils ont totalement éclipsé leurs rivaux en deuxième période pour prendre l'avance et ils ont continué à attaquer en troisième plutôt que de simplement tenter de protéger cette courte avance de 2-1.

Résultat des courses, Marvin Cüpper n'a eu besoin que de réaliser deux gros arrêts aux dépens d'Adam Erne en fin de match pour s'assurer que ce solide effort collectif se traduise par deux points de plus au classement.

Dylan Labbé et Christophe Lalonde ont inscrit les filets des vainqueurs aux dépens de Zachary Fucale, de loin le meilleur joueur des visiteurs sur la glace. Sans le brio de l'homme masqué des Remparts en deuxième, ceux-ci auraient encaissé toute une dégelée! Fucale a été testé à 20 reprises au cours de cet engagement, dont plusieurs fois de l'enclave.

À l'autre bout de la patinoire, seul Kurt Etchegary est parvenu à déjouer Cüpper, moins sollicité que son vis-à-vis mais tout aussi efficace. Il faut aussi noter que Cüpper a eu droit à une belle protection de sa défensive, particulièrement en désavantage numérique où ses coéquipiers ont bloqué plusieurs tirs. Gabriel Sylvestre et Mathieu Olivier ont été les plus actifs dans ce domaine, Sylvestre se faisant aussi remarquer pour son combat qu'il a gagné face au vétéran Erne.

«C'est une grosse victoire pour nous. On s'est préparé à affronter une équipe bourrée de talent, on était prêt pour ce défi. Il faut juste s'assurer de connaître un meilleur départ, on va en avoir besoin en séries», témoignait Sylvestre, qui reconnaissait rentrer à la maison avec quelques ecchymoses. «C'est ça, payer le prix!»

«C'est toujours le fun battre Québec! C'est une équipe qui vise la Coupe Memorial, avec des gros joueurs, c'est certain que c'est bon pour notre confiance de sortir d'ici avec la victoire», faisait valoir pour sa part Labbé. «C'était agressif sur la glace, l'échec-avant des deux clubs était bon et c'était physique. Ça ressemblait pas mal aux séries», ajoutait-il.

«En général, on a joué un bon match. On a mis beaucoup de pression un peu partout sur la patinoire, on a créé pas mal de temps fort en zone ennemie et on a été solide à cinq contre cinq», analysait quant à lui Bernard, qui a néanmoins dû intervenir au premier entracte pour soutirer davantage de sa troupe. «C'était simplement une question de confiance. On respecte beaucoup les Remparts, c'est une équipe qui a énormément de punch offensif. On s'est rendu compte à un moment donné qu'on pouvait jouer sur la même glace qu'eux-mêmes s'ils sont établis favoris...»

Dans l'autre camp, Philippe Boucher était évidemment déçu du manque de constance de sa troupe. «On a connu deux bonnes périodes, la première et la troisième. Je ne peux toutefois expliquer ce qui s'est passé en deuxième. Les Cataractes, eux, ont travaillé pendant 60 minutes et c'est la raison pour laquelle ils ont gagné», soulignait de son côté le pilote des Remparts.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer