Les Vikings en deuil

Patrick Morin a marqué la relance du programme... (Photo: Facebook)

Agrandir

Patrick Morin a marqué la relance du programme de football des Vikings de Champagnat.

Photo: Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le drapeau des Vikings de Champagnat est en berne. Patrick Morin, l'une des principales têtes d'affiche du programme de football depuis la relance à la fin des années 90, est mort subitement au cours des dernières heures. Il n'avait que 33 ans.

Avantageusement connu dans le milieu du sport scolaire à La Tuque, celui que tous les porte-couleurs des Vikings surnommaient «Coach Pat» aura marqué plusieurs générations de joueurs de football en Haute-Mauricie.

Depuis l'annonce de son décès, les hommages se comptent par dizaines sur les réseaux sociaux. Aucun doute, l'ex-grand manitou des Vikings ne laissait personne indifférent.

«Coach Pat était, est et demeurera une source d'inspiration, non seulement pour des centaines de joueurs ayant foulé les terrains en sa compagnie, mais pour l'ensemble d'une collectivité qui reconnaissait chez cet homme une authenticité rassembleuse. Il a tellement donné à cette organisation qu'elle lui sera à jamais redevable», a notamment écrit l'entraîneur des Vikings juvéniles Pierre Ayotte.

Il y a quelques années, lors d'un entretien avec Le Nouvelliste, Patrick Morin ne cachait pas sa déception en lien avec les difficultés à recruter les joueurs de football à l'école Champagnat. Les Vikings évoluaient alors en division 2-b de la ligue mauricienne et malgré un effectif réduit, l'entraîneur a toujours été en mesure de soutirer le meilleur de ses protégés, notent plusieurs intervenants. Il a finalement quitté la barque au terme de la campagne 2013.

«Les hommages fusent de toutes parts et ils sont mérités», observe l'entraîneur des cadets et responsable du programme de football des Vikings Luc Turcotte. «Ce matin lors de la réunion du RSEQ pour la saison printanière, toutes les autres organisations étaient sous le choc et se joignent à nous dans cette vague de sympathie.»

«Certains d'entre vous avez été entraînés par ce coach au tempérament bouillant mais avec un des plus grands coeurs tendres que j'ai connu, à la passion contagieuse aussi. N'ayez pas peur d'exprimer votre peine, mais comme il le disait si bien: Heads up! Be strong.»

Outre son implication dans le réseau scolaire latuquois, Patrick Morin a également défendu les honneurs des Maraudeurs de Shawinigan au football senior.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer