Pas de Coupe Queen pour les Patriotes

Francis Desrosiers et les Patriotes, qui étaient pourtant... (Photo: Gryphons de Guelph)

Agrandir

Francis Desrosiers et les Patriotes, qui étaient pourtant invaincus lors des six premiers matchs des séries avant de se pointer à Guelph, ont trébuché face aux Gryphons, samedi, en finale de la Coupe Queen.

Photo: Gryphons de Guelph

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Les Patriotes n'ont pu freiner l'équipe cendrillon de la Ligue de l'Ontario. Les Gryphons de Guelph ont mis la main sur la Coupe Queen samedi devant leurs partisans, grâce à un gain de 4-0 acquis aux dépens des équipiers de Marc-Étienne Hubert.

Les locaux ont frappé dans la première minute de chacune des deux premières périodes, reléguant les Trifluviens à un rôle de figurant. Ceux-ci, qui n'ont réussi que dix tirs au cours de ces engagements, n'ont pas été en mesure d'orchestrer une remontée au dernier tiers, où les Gryphons ont plutôt mis le match hors de portée avec deux autres buts.

Scott Simmonds et Nicklas Huard ont marqué face à Francis Desrosiers, qui a cédé sa place à Guillaume Nadeau au milieu de la troisième. Huard a plus tard complété son doublé dans une cause gagnée d'avance.

«On n'a pas connu notre meilleur match, c'est une évidence. On a eu du mal à s'ajuster à la surface olympique. C'est une chose de pratiquer au Centre Alphonse-Desjardins, mais le tempo d'un match est pas mal plus élevé, l'adversité est bien différente. Nous n'avons pas trouvé nos repères de la soirée», admettait Hubert, évidemment un peu déçu. 

«Mais il faut donner du crédit aux Gryphons, une équipe qui venait de battre deux excellents programmes, soit Waterloo et Windsor. C'est une équipe robuste, rapide, qui joue avec confiance et qui jouait dans un aréna rempli par leurs partisans. Ils ont disputé un excellent match.»

«Dans notre cas, c'est une défaite qui fait mal, mais elle ne doit pas faire oublier notre parcours pour en arriver là. Nous n'avions perdu aucun match en séries avant samedi! Il faut maintenant que ce qui s'est passé là-bas nous serve dans notre préparation pour la prochaine étape.»

Car malgré la défaite, les Patriotes sont néanmoins qualifiés pour le championnat canadien universitaire, qui se tiendra à partir de jeudi à Halifax. Après une journée de congé hier, les représentants de l'UQTR vont tenir une réunion aujourd'hui avant de sauter sur la glace pour un court entraînement en après-midi. Puis ils mettront le cap sur les Maritimes demain.

Leur premier match est programmé pour vendredi, 13 h 30, face à Acadia. La formule est différente au championnat canadien cette année, les équipes sont condamnées à gagner pour rester en vie. Dès la première défaite, les clubs seront évincés du tournoi. 

Les demi-finales, de même que la grande finale, seront présentées en direct sur les ondes de Sportsnet samedi et dimanche.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer