Elisabeth Rousseau prend goût à la victoire

Les judokas Alicia Cossette, Dieu-Règne Makoumbou et Elisabeth... (Photo: Vincent Gauthier)

Agrandir

Les judokas Alicia Cossette, Dieu-Règne Makoumbou et Elisabeth Rousseau ont remporté trois médailles pour la Mauricie, hier à la 50e Finale des Jeux du Québec.

Photo: Vincent Gauthier

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Drummondville) Avant sa participation aux Jeux du Québec, Elisabeth Rousseau n'avait jamais remporté un combat en judo lors des compétitions auxquelles elle avait participé précédemment. Mercredi, au Complexe sportif de Drummondville, la Shawiniganaise de 14 ans a drôlement bien choisi son moment pour connaître sa meilleure journée en carrière sur le tapis et ainsi décrocher une savoureuse médaille d'argent chez les moins de 44 kg.

Ce podium s'est finalement avéré un des trois récoltés par les judokas de la Mauricie en ouverture du deuxième bloc de compétition. Les coéquipiers de Rousseau, Alicia Cossette (-48 kg) et Dieu-Règne Makoumbou (-46 kg) ont pour leur part raflé le bronze.

Au terme de son combat concrétisant sa place sur la deuxième marche du podium, la judoka argentée affichait un large sourire de satisfaction.

«Je voulais vraiment avoir une médaille, mais je n'avais jamais gagné un combat en arrivant ici. Je me suis donc entraînée très fort pour les Jeux et j'ai pu atteindre mon objectif. Je n'ai pas laissé l'adversaire me marcher sur les pieds!», a dit Rousseau.

De son côté, Makoumbou a trimé dur pour obtenir une place sur le podium. Dans son match pour la médaille de bronze, il s'est blessé à un pied, très tôt dans son combat. Malgré la douleur, il a été en mesure de vaincre son rival, non sans peine.

«Ça faisait très mal. J'ai dû attendre qu'il m'attaque pour ensuite le surprendre sur la contre-attaque», a souri le Trifluvien, qui peinait à se déplacer pour se rendre jusqu'au podium.

Quant à Cossette, elle a su se relever d'un début de journée difficile pour se frayer un chemin jusqu'à la troisième position.

«Je ne me sentais pas bien du tout le matin. J'aurais pu faire mieux si j'avais été en meilleure forme, mais je suis bien contente d'avoir atteint mon objectif de podium. J'ai eu pas mal de fun», a noté la Shawiniganaise.

Outre les trois médaillés, la Mauricie a terminé au pied du podium à deux autres occasions en judo avec les performances de Justin Tremblay (-42 kg) et Anthony Gélinas (-46 kg).

AU PHOTO-FINISH!

Du côté de l'Olympia Yvan-Cournoyer, les patineurs de vitesse courte piste ont réalisé de belles performances individuelles, sans toutefois atteindre le podium.

Philippe Daudelin croyait bien pouvoir accrocher une médaille à son cou à l'épreuve du 800 mètres. Il a finalement complété la course finale en quatrième position, à peine un bout de lame de patin derrière son rival - et très bon ami - Raphaël St-Pierre du Centre-du-Québec.

Après cinq journées de compétitions à Drummondvile, la Mauricie totalise maintenant 20 médailles.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer